Pourquoi ces influenceurs américains refusent toute sponsorisation d’Amazon

Pourquoi ces influenceurs américains refusent toute sponsorisation d’Amazon

Influenceurs. En cette fin d’été, un nouveau mouvement est né sur les réseaux sociaux. Il ne s’agit pas de pleurer la fin de l’été ou d’expliquer à quel point, il n’est pas question de penser à la rentrée. Cette fois-ci, la cause défendue est bien plus sérieuse. Le collectif d’activistes américains Gen Z for Change a lancé une mobilisation contre Amazon. Habitué à prendre des initiatives sur les réseaux sociaux pour faire plus de bruit, ce groupe s’est également entouré de 70 créateurs de contenu réunissant plus de 50 millions d’abonnés en ligne.

Ensemble, ils se sont unis avec l’Amazon Labor Union qui réunit des travailleurs de l’entreprise. Actuellement, ces employés syndiqués ont fait remonter des demandes bien spécifiques à leur direction. « Nous parlons d’un salaire minimum de 30 dollars par heure, de meilleures conditions de travail et de l’arrêt de toutes les tactiques antisyndicales », indique sur Twitter le collectif. Cette campagne a été baptisée « People Over Prime Pledge ». Le hashtag associé est visible sur TikTok ainsi que sur Twitter. L’idée de ce mouvement est de faire pression sur Amazon et les influenceurs ont trouvé de quoi faire bouger les choses.

@victoriahammett Who would you like to see sign the pledge? #peopleoverprime #genzforchange ♬ original sound – Dr. Civi

@elisejoshi Washington Post baby!! Lets make this as big as possible, you all have the power to do that🙌🏽 #amazon #peopleoverprime ♬ original sound – elise

70 influenceurs se sont mobilisés contre Amazon pour soutenir les employés

Les 70 influenceurs participants ont décidé de stopper tous les partenariats avec la plateforme jusqu’au moment où les demandes des employés seront entendues. Cela signifie qu’ils n’afficheront plus les liens d’affiliation sur leurs contenus, ne parleront plus de produits achetés sur la plateforme et ne mettront pas à jour leur boutique vitrine sur le site. « Je veux me sentir à l’aise de recommander les produits Amazon à ma communauté parce qu’ils sont si fiables, mais je ne peux pas le faire tant que je ne sais pas qu’ils traitent leurs travailleurs équitablement », confie au Washington Post, Emily Rayna Shaw, une TikTokeuse avec plus de 5 millions d’abonnés.

Un porte-parole d’Amazon a récemment pris la parole pour répondre à ce collectif. Paul Flaningan explique que « la santé, la sécurité et le bien-être de nos employés sont notre priorité absolue. Nous nous engageons à donner à nos employés les ressources dont ils ont besoin pour réussir, en créant du temps pour des pauses régulières et un rythme de travail confortable, et en travaillant directement avec toute personne qui a besoin d’un soutien supplémentaire pour atteindre ses objectifs. Nous travaillons également en étroite collaboration avec des experts et des scientifiques en matière de santé et de sécurité, et effectuons des milliers d’inspections de sécurité chaque jour dans nos bâtiments », poursuit-il.

Certains influenceurs ayant travaillé ou travaillant encore avec Amazon ont précisé que l’entreprise, au début de leur contrat, leur avait fait signer un accord de non-dénigrement. Ils ne peuvent pas parler en mal de la plateforme, même après la fin de leur collaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.