Pendant le confinement, des influenceurs luttent contre les discriminations en ligne

Pendant le confinement, des influenceurs luttent contre les discriminations en ligne

Influenceurs. Certaines conséquences du confinement ne sont pas belles à voir… Durant cette période, Internet est un merveilleux espace pour rester en contact avec sa famille, ses amis. C’est aussi l’endroit pour se rapprocher un peu plus de la communauté que l’on a créée. Il retrouve sa vocation première: tisser du lien social. Si le web est pris d’assaut pendant l’épidémie de coronavirus pour ce type d’actions, il l’est aussi pour des comportements beaucoup moins bienveillants. Le racisme, l’homophobie ou encore la haine en ligne n’ont malheureusement pas disparu.

Les commentaires odieux se multiplient sur les réseaux sociaux. « Bordel, la tête qu’il a l’autre trans. Il me dégoûte, j’ai envie de le frapper. » « Parce que ce sont des putains de gouine de merde. » « Bah alors mange-merde, t’es encore en vie? Espèce de suceur de bites! » Voici trois exemples de commentaires qui ont pu être mis en ligne sur les réseaux sociaux depuis le début du confinement.

Marion Seclin, Tristan Lopin, Lola Dubini…

Pour sensibiliser les plateformes et sanctionner ce comportement, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Urgence Homophobie, STOP Homophobie, SOS Racisme et Cool Kids Féministes ont réalisé une campagne en compagnie de plusieurs personnalités et influenceurs. Une vidéo intitulée « Ensemble sur Internet » les a réunis en train de lire des commentaires remplis de haine face à la caméra. Elle a été postée le lundi 6 avril à 18h. Il est ainsi possible de retrouver Marion Seclin, Lola Dubini, Lucas Wild ou encore Tristan Lopin.

La campagne a été orchestrée par MALD agency qui a notamment publié une tribune. Dans cette dernière, le collectif appelle « les grandes plateformes du numérique à également prendre leur part de responsabilité face à la catastrophe à laquelle nous sommes actuellement confrontés. Nous les appelons ainsi à modérer massivement les contenus complotistes, racistes, sexistes, antisémites, LGBTphobes, et tous les autres contenus haineux qui se propagent sur leurs réseaux sociaux. »

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.