Press "Enter" to skip to content

Les conséquences du confinement pour les influenceurs

Influence marketing. Comment le travail des influenceurs est-il impacté par la crise sanitaire que nous vivons actuellement? Après avoir partagé les retours des professionnels en agence ou des indépendants spécialisés dans le marketing d’influence, place aux créateurs de contenu. Depuis le début du confinement, ils sont nombreux à exprimer leur crainte face à leurs finances pour les mois qui arrivent.

« Là clairement je n’ai plus de boulot sans vouloir être alarmiste. J’ai tous mes jobs qui ont été annulés. Je pense que mon chiffre d’affaires du mois de mars et du mois d’avril va être catastrophique », confiait récemment Kenza Sadoun el Glaoui à la rédaction de Les Gens d’Internet. Pour les autres, c’est le même son de cloche que nous entendons.

Des collaborations retardées

Sur les réseaux sociaux, il est encore possible de retrouver des publications sponsorisées. Léna Situations ou encore la YouTubeuse Sweetness ont par exemple mis en avant un ensemble de lingerie de la marque « Lounge Underwear » le 26 mars dernier. Mais pour une grande majorité des collaborations, leurs publications ont été retardées. Le YouTubeur spécialisé dans la High Tech Monsieur Grr, a très bien résumé la situation dans l’un de ses premiers vlogs. « Plein de lancements qui étaient prévus, tous les produits que j’ai reçus sous embargo […] je ne peux pas vous en parler. Il y a donc eu pas mal de partenariats qui sont pour l’instant en stand-by, plein de belles choses que je devais vous montrer qui pour l’instant restent de côté. On en parlera prochainement mais pas tout de suite », détaille-t-il à sa communauté. Il est donc freiné dans la publication de ses contenus et ne peut plus proposer de tests pour le moment.

L’instagrameuse Shera Kerienski a pour sa part dû retarder la sortie de sa paire de chaussures avec Puma. Elle devait sortir le lundi 16 mars. Une situation frustrante, elle qui attendait cet événement avec impatience. « Ça fait un an qu’on travaille dessus. C’était un peu la concrétisation de ces années de collaboration. La sortie de la paire est donc reportée. Tous les magasins sont fermés. C’est la meilleure des décisions parce que je n’ai pas envie de vous inciter à aller en magasin parce que c’est vraiment pas ce qu’il faut faire en ce moment », a-t-elle précisé au début du confinement dans une stories Instagram.

De gros soucis financiers

Les collaborations et sortie de collection capsule sont donc repoussées. Pour certains influenceurs, c’est l’occasion de proposer des contenus différents. Les agences sont également sollicitées pour essayer de voir s’il est possible d’envisager des collaborations malgré le confinement, pour réduire au maximum les pertes financières. « Nous avons deux types de demandes de la part des influenceurs. Ceux qui ont des campagnes en cours. D’autres, qui avaient l’habitude d’être sollicités quotidiennement par des marques en direct, reçoivent moins de demandes donc ils viennent chercher des opportunités chez nous pour savoir si des marques ne veulent pas continuer à communiquer. On sent qu’eux aussi sont touchés par une moindre demande entrante des annonceurs », explique Sébastien Bouillet, cofondateur d’Influence4You à la rédaction de Les Gens d’Internet.

Malgré tout, les créateurs de contenu sont conscients que la situation peut devenir catastrophique pour certains. Si Léna Situations a décidé de ne pas trop s’en préoccuper pour le moment, d’autres instagrameuses ont créé un groupe de discussion sur le réseau social pour s’échanger les dernières informations sur les aides financières qu’elles peuvent demander. « On a mis en place un groupe de travail avec des copines influenceuses. On est toutes dans la même situation parce qu’on a toutes notre société et des personnes qui travaillent avec nous ponctuellement sur des projets, d’autres ont salarié des personnes qu’elles ont déjà dû mettre au chômage. On s’est fait un groupe de soutien pour voir ce qu’il se passe nous concernant. Chacune intervient avec l’info qu’elle a de son comptable », nous ainsi avoué Kenza Sadoun El Glaoui.

Malgré la situation, les créateurs de contenu restent nombreux à être actifs sur les réseaux sociaux pour garder leur lien avec leur communauté.

À regarder également:

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.