Le salaire des influenceurs en France est « largement surestimé » selon cette étude

Le salaire des influenceurs en France est « largement surestimé » selon cette étude

Influence marketing. Combien gagne un influenceur? C’est une question qui taraude un grand nombre de personnes. On imagine souvent, et ça depuis des années, que les créateurs de contenu engrangent des millions chaque année. La réalité est toute autre. C’est ce qu’a voulu répéter une nouvelle fois Reech, plateforme spécialisée dans le secteur du marketing d’influence. Pour la septième année consécutive, l’équipe a travaillé sur une nouvelle étude. Petit changement pour cette nouvelle édition, des consommateurs ont été interrogés pour avoir leur regard sur ce secteur.

Aujourd’hui, pour se verser un revenu, les créateurs de contenu n’ont pas des milliers de moyens pour y parvenir. Ils nouent le plus souvent des partenariats avec des marques. Elles les paient en contrepartie d’une publication sur leurs réseaux sociaux. 40% des personnes interrogées estiment qu’une infime partie des créateurs de contenu réalisent trop de partenariats au cours de l’année. Est-ce que la multiplication de ces collaborations font d’eux des millionnaires?

Les influenceurs sont-ils millionnaires?

La réponse est « non ». Guillaume Doki-Thonon a tenu à le rappeler lors de la présentation de l’étude, le 12 janvier. La majeure partie des sondés imaginent que le revenu moyen annuel des créateurs de contenu s’élève à 5000 euros. Toujours selon les personnes interrogées, pour la moitié d’entre elles, les influenceurs sont payés par les réseaux sociaux et en grande partie par les marques. En réalité, 38% des créateurs de contenu français gagnent zéro euro de leur activité sur les applications sociales. Selon l’étude Reech de 2021, seulement 2% réunissent plus de 50.000 euros par an.

Un autre préjugé que l’on peut avoir sur le secteur du marketing d’influence, c’est dire que les partenariats sont mal vus par les consommateurs. En effet, les placements de dropshipping ou encore, l’appel à la surconsommation sont des sujets qui peuvent faire en sorte qu’une personne se désabonne du profil d’un influenceur. La plupart du temps, les collaborations sont appréciées, mais à une condition. 30% des personnes sondées estiment que les partenariats ne sont pas gênants, quand ils sont précisés clairement.

Retrouvez l’ensemble de l’étude de Reech sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.