Roro le costaud est l’égérie de la collection Jules adaptée aux personnes en situation de handicap

Roro le costaud est l’égérie de la collection Jules adaptée aux personnes en situation de handicap

Influence marketing. La reconnaissante, il s’en fiche pas mal. Lui, ce qu’il veut, c’est faire en sorte que les personnes en situation de handicap vivent leur meilleure vie. Alors, pour commencer, Roro le costaud a souhaité démolir un à un les préjugés que l’on pouvait avoir sur elles, via des sketchs sur TikTok. Son contenu a explosé durant le confinement, si bien qu’aujourd’hui son combat ne se déroule plus seulement sur les réseaux sociaux. Après avoir écrit et publié un livre il y a cinq mois, c’est un autre projet qu’il vient de dévoiler.

Le créateur de contenu et militant est devenu l’ambassadeur de la dernière collection de l’enseigne Jules. Mais il ne représente pas n’importe quels produits. « Merci beaucoup Jules D’avoir voulu réconcilier la Mode et le handicap, merci d’avoir poussé la démarche à cent pour cent, en faisant intervenir des personnes en situation de handicap afin de comprendre ce dont elles avaient besoin, quelles étaient leurs difficultés pour avoir des vêtements pratiques et esthétiques », précise-t-il sur Instagram.

Une première collection de ce type pour Jules avec Roro le costaud

Roro le costaud a épaulé l’équipe dans la conception de ces nouveaux produits destinée aux personnes en situation de handicap. Cette collection capsule a été imaginée avec l’association APF France Handicap. « Afin de proposer des vêtements adaptés aux besoins spécifiques des personnes à mobilité réduite, Jules a travaillé avec APF France Handicap pour développer une collection qui mêle mode et handicap », indique l’enseigne sur les pages de vente des produits. « Cette gamme, issue de cette étroite collaboration, donne naissance à des vêtements plus conforts et plus faciles à enfiler: des tailles élastiquées, des boutonnages aimantés, une ergonomie entièrement revue… ».

Romain a accepté de donner son avis, mais avait une seule demande s’il participait au projet. « C’était ma seule condition, apporter mon expertise gracieusement, mais je voulais juste qu’une personne en situation de handicap soit le modèle (moi ou quelqu’un d’autre) alors merci d’avoir tenu parole. » La marque lui a fait le cadeau de lui proposer de devenir lui-même le visage de cette première collection à destination des personnes en situation de handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.