Ogilvy ne veut plus travailler avec des influenceurs qui retouchent leurs photos

Ogilvy ne veut plus travailler avec des influenceurs qui retouchent leurs photos

Influence marketing. « On veut du vrai », clament certaines influenceuses. « J’ai des boutons, des vergetures, et alors? », répliquent les autres. Les réseaux sociaux font aujourd’hui la part belle à la beauté naturelle. Depuis quelques années maintenant, des créatrices de contenu en ont fait leur credo, à l’image de My Better Self ou encore de The Ginger Chloé. Ces messages ne sont plus seulement véhiculés par les personnalités du web. De nombreuses marques ne font, par exemple, plus retouchées leurs photos. La récente campagne d’Erborian en est la preuve. Les retouches photos, bientôt terminées?

Chaque acteur y va de sa petite action. En ce mois d’avril, il faut regarder du côté du Royaume-Uni pour connaître la dernière grande nouvelle concernant le sujet. La firme anglaise de l’agence Ogilvy a pris une décision radicale. Dans une communication relayée par le média The Drum, Rahul Titus, responsable de l’influence au sein de l’entreprise a été clair. L’équipe ne souhaite plus travailler avec des créateurs de contenu qui retouchent leurs images en réalisant des modifications corporelles. Les changements de contraste ou de luminosité ne sont pas concernés. Le marketing d’influence, selon Ogilvy, est « censé être le côté authentique du marketing, mais aujourd’hui, il produit un tel contenu mis en scène qui est si nocif pour quiconque regarde les médias sociaux ».

Terminées les retouches photos chez les influenceurs pour Ogilvy

Dès ce mois d’avril 2022, l’équipe va partager la nouvelle aux marques et aux influenceurs avec qui elle est en relation. « Nous avons un devoir de diligence en tant que spécialistes du marketing, en tant qu’agences et marques envers la prochaine génération de personnes afin qu’elles ne grandissent pas avec les mêmes choses que nous voyons maintenant », poursuit Rahul Titus. Ogilvy espère pouvoir arrêter de travailler avec ces influenceurs dès le mois de mars et n’avoir plus aucune collaboration de ce type d’ici au mois de décembre prochain.

Il sera en effet compliqué de faire régner cette nouvelle règle, tant les retouches photos sont aujourd’hui encore trop présentes sur les réseaux sociaux. L’équipe d’Ogilvy en est consciente. « Nous parlons d’inverser dix ans de comportement sur les réseaux sociaux et cela ne se produira pas en deux mois. Nous savons que ce que nous mettons en place n’aura pas de retombées immédiates au cours des cinq prochaines années. C’est un projet trop gros. […] Mais c’est la meilleure chose à faire et nous voulons être l’agence qui met les éléments fondamentaux en place afin que d’autres agences puissent suivre », conclut Rahul Titus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.