Press "Enter" to skip to content

L’influenceuse My Better Self dévoile sa marque « Je ne sais quoi »

Influenceuse. « Confortable. Flatteur. Éthique. Inclusif. » Voilà près plus d’un an que nous suivons les aventures entrepreneuriales de Louise, alias My Better Self sur les réseaux sociaux. L’an passé, la créatrice de contenu avait choisi de prendre une année sabbatique pour se consacrer à ses diverses activités. En plus de publier quotidiennement sur les réseaux sociaux, d’animer le mouvement de bodypositive « On veut du vrai » ou encore de réaliser un podcast, la Parisienne s’est rajoutée un quatrième projet, celui de monter sa propre marque de lingerie: Je ne sais quoi.

Dans des vidéos YouTube intitulées « étudiante entrepreneuse », Louise a raconté les hauts et les bas de cette aventure, ralentie en grande partie à cause de l’épidémie de coronavirus. Après des mois d’attente, la première collection de sous-vêtements est disponible en ligne sur le site de la marque. Avec ce projet, la jeune femme a voulu casser tous les codes de l’univers de la lingerie pour ne proposer que des produits mettant en valeur toutes les femmes peu importe leur morphologie. C’est dans cet esprit que l’intégralité des égéries de la marque sont avant tout des clientes et n’ont des mannequins.

Une marque inclusive et éthique

Pour coller au plus près de ses valeurs, Louise et son équipe ont imaginé des produits qui flattent tous les corps et dans lesquels ont se sent bien. « Je me suis vraiment dit que j’en avais marre d’avoir des soutiens-gorge que j’avais envie d’enlever dès que j’arrive chez moi, d’avoir des culottes qui grattent ou qui rentrent dans les fesses », précise Louise. En plus de relever ce gros défi, il fallait également que les ensembles aillent aussi bien à une taille 38 qu’à une taille 44. « On a fait en sorte que les 7 tailles qu’on a définies englobent toutes les poitrines du 70A au 115F », tient à se féliciter la jeune entrepreneuse. Le pari semble réussi si l’on en croit les photos de la marque.

Cette collection signature comporte 4 ensembles de 4 couleurs différentes (lila, pêche, framboise et le noir). « J’ai vraiment voulu qu’elle reflète ce que je recherchais personnellement dans les sous-vêtements, c’est-à-dire le confort mais que ça soit aussi flatteur », détaille Louise. Deux formes de soutiens-gorge ont été créées: un droit et un plus échancré (48 euros). Du côté des culottes, deux modèles sont disponibles: en taille haute ou en taille basse (24 euros). Les ensembles sont disponibles en 7 tailles différentes.

Les produits sont en vente sur le site de la marque. Il a planté le jour du lancement devant le nombre affolant de connexion. Louise espère que le lancement se fera bel et bien ce lundi 23 novembre.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.