Avant la FIAC, cet instagrameur bouscule le monde de l’art

Avant la FIAC, cet instagrameur bouscule le monde de l’art

Instagram. Sur le réseau social, les comptes qui tournent en dérision un secteur professionnel ont la côte. Les plus nombreux et populaires concernent la mode. « Siduations », « freddiemade » ou encore « crispino21 » sont suivis par des dizaines de milliers d’abonnés. Mais les auteurs de ces profils ne partagent pas leur quotidien dans ce monde tant convoité, ils publient des détournements satiriques des plus grandes personnalités et entreprises.

La mode n’est pas le seul secteur touché. Depuis 9 mois, le monde de l’art a aussi le droit à son lot de « lol » sur Instagram. Le compte « Jerry Gogosian » publie plusieurs fois par jour des montages photos qui tournent au ridicule les grands noms du milieu. Chacune de ses publications est aimée des milliers de fois. Déjà plus de 44.000 personnes suivent ce profil (malheureusement privé) qui ne ressemble à aucun autre. Mais qu’est-ce que l’auteur de ce compte partage exactement?

Des mèmes pour l’art

Ce compte puise son inspiration dans des séries TV américaines à succès ou des films datant des années 80. Sur chaque personnage ou animaux, le nom d’une personne ou d’une enseigne y est accolée. L’objectif est de porter un oeil critique sur ce qu’il se passe réellement dans ce milieu et de le dénoncer sous un pseudo. Jerry Gogosian est un nom d’emprunt inspiré par Jerry Slatz, un célèbre critique d’art, et d’un marchant d’art, Larry Gogosian. L’instagrameur a semble-t-il été « stagiaire, assistant de galerie, directeur de galerie, stagiaire à nouveau, consultant curateur », comme il le précise au Monde. Il serait dans le milieu depuis 17 ans et aurait été maltraité par certains de ses patrons. C’est après avoir été méprisé qu’il a lancé ce compte pour dire tout haut ce que certains pensent tout bas.

Pour certains professionnels, c’est une bonne chose de railler le milieu de l’art. Interrogée par le magazine au Monde, Valérie Cueto, galeriste à New York, avoue que l' »on se renvoie ses posts et on est bien contents que quelqu’un brocarde le côté pathétique et prétentieux de notre milieu ». D’autres n’en voient pas l’utilité et « préfèrent le journalisme à la satire ».

Mais Jerry Gogosian est loin d’être le seul à se moquer du monde de l’art. D’autres comptes comme « Artshole », « Andrea Vincent » ou « itstimetostopnow » sont sur le même créneau avec une audience plus restreinte. Les comptes satiriques sur Instagram, tout secteur confondu, ont de beaux jours devant eux. Même s’ils ne font pas l’unanimité, ils s’immisceront certainement dans des conversations durant la FIAC à Paris. Cet événement centré sur l’art se déroule du 17 au 20 octobre.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.