Twitch annonce la fin de sa clause d’exclusivité, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

Twitch annonce la fin de sa clause d’exclusivité, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

Twitch. D’un côté, vous avez Instagram qui a peur de TikTok. De l’autre, c’est Twitch qui semble effrayer de YouTube. Depuis plusieurs mois aux États-Unis, de gros streamers de la plateforme ont quitté le navire pour se replier vers la plateforme de vidéos. Des profils comme Ludwig Ahgren ou encore Ben « DrLupo » Lupo ont signé un contrat avec YouTube, beaucoup moins contraignant que celui avec Twitch. Par exemple, le nombre d’heures de streaming obligatoire est moins conséquent, leur permettant ainsi de travailler sur d’autres projets en parallèle.

Mais pas question pour Twitch de laisser filer ses meilleurs créateurs vers d’autres horizons. Le 23 août, la plateforme a envoyé un mail à l’ensemble de ses streamers pour leur partager une évolution, et pas des moindres. Dans ce message, l’équipe précise que la clause d’exclusivité n’autorisant pas les vidéastes à faire des lives sur d’autres plateformes, va être retirée. « À partir d’aujourd’hui, vous êtes autorisé à créer du contenu en direct sur d’autres plateformes. Cela signifie que vous avez plus de flexibilité de savoir comment utiliser les différentes fonctionnalités hors plateforme pour développer votre communauté et interagir avec les streamers hors Twitch », indique le communiqué de presse. Une bonne nouvelle pour les créateurs de contenu.

La clause d’exclusivité sur Twitch retirée, des professionnels peu contents

Et si tout n’était que de la poudre aux yeux? Si des médias se sont empressés d’expliquer que cette mise à jour était une réelle avancée, de nombreux streamers et professionnels du marketing d’influence affirment l’inverse. En réalité, cette autorisation a toujours été valable, sauf que peu de personnes le savaient. « La clause d’exclusivité s’est TOUJOURS appliquée uniquement au contenu créé sur Twitch », tient à souligner Devin Nash, le cofondateur de l’agence de marketing d’influence Novo. « Vous pouviez toujours streamer sur Twitch pendant une heure, arrêter votre stream, et aller streamer n’importe où ailleurs. Twitch ne possède pas ce contenu, c’est vous qui le possédez. Ils accordent une licence pour le contenu que vous créez sur Twitch pendant 24 heures. »

Ryan Wyatt, l’ancien responsable de YouTube Gaming, a également réagi, demandant à ce que les créateurs soient libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.