La série Euphoria obsède les réseaux sociaux et enregistre des records

La série Euphoria obsède les réseaux sociaux et enregistre des records

Réseaux sociaux. Tablette en main, allongée sur son lit, Léna Situations s’apprête à regarder le nouvel épisode de la série Euphoria. Certaines fois, elle verse une larme devant le programme quand à d’autres moments, elle s’impatiente de voir la suite. Ces montagnes russes d’émotions sont documentées sur ses réseaux sociaux, et notamment dans ses stories sur Instagram. Sa communauté le sait, Euphoria est l’une de ses séries préférées. Elle en discute certainement plus longuement en messages privés avec ses abonnés.

Léna Situations est loin d’être la seule à s’épanouir devant chaque épisode du programme. Diffusée depuis juin 2019 sur HBO, Euphoria retrace la vie de plusieurs lycéens en plein questionnement. Des thèmes comme les relations amicales et amoureuses, les interrogations autour de son identité ou encore l’addiction y sont abordés. Les sujets évoqués correspondent à ce que vit actuellement la Generation Z. C’est certainement l’une des raisons qui fait le succès de la série.

Des chiffres records sur les réseaux sociaux

La seconde, est peut-être sa forte présence sur les réseaux sociaux. Le compte Instagram d’Euphoria réunit plus de 7 millions d’abonnés. D’après une étude menée par Twitter au début de l’année 2022, la série est l’une des plus commentées de ces dix dernières années. 30 millions de publications avaient été partagées entre le mois de janvier 2022 et celui de février 2022, soit 51% d’activité en plus qu’au moment de la sortie de la première saison en 2019. Les comptes dédiés se multiplient. Des mèmes, des scènes coupées ou encore les secrets de tournage y sont dévoilés.

En plus de Twitter, cette tendance est également visible sur les autres plateformes. Le hashtag #euphoria réunit plus de 3 millions de posts. Un demi-million pour celui sur le maquillage évoquant la série. Sur TikTok, c’est la même parade. #EuphoriaMakeup enregistre près de deux milliards de vues et plus de 66 millions de vues pour #EuphoriaFilter. Euphoria « en France a engendré 302.000 de mentions sur les réseaux sociaux et plus de 2,8 millions d’engagements » entre le début du mois de janvier et la mi-mars », précise We Are Social dans une étude. « Le sujet est clairement discuté par la genZ, en particulier féminine (66.6% de conversation issues des femmes, près de 57% de moins de 24 ans) », poursuit l’équipe.

@plmakeupacademy Reply to @_bi_bie If #Plouise went to Eurphoria High.. inspired by #eurporia 🪐 #makeup #makeupturorial #euphoriamakeup #creativemakeup #foryou ♬ sonido original – taliaespinoza

Trois raisons qui poussent les utilisateurs à parler d’Euphoria en ligne

Selon We Are Social, trois raisons poussent les utilisateurs à s’exprimer au sujet de la série sur les réseaux sociaux. La première concerne l’adolescence en elle-même. C’est l’âge où l’on se pose plein de questions sur son avenir ou sur soi. Avec la crise sanitaire, ces questionnements ont pu s’intensifier chez certaines personnes. Regarder une série où l’on peut s’identifier aux personnages qui s’interrogent comme le font les gens de notre génération a été un accélérateur de la tendance.

La seconde raison évoquée par We Are Social se concentre sur l’esthétique de la série. « La génération Z est confrontée à un cycle de vie effréné, rythmé par les tendances de la mode et l’expression de leur identité. Cette génération est déchirée entre le fait d’exprimer sa personnalité librement, sans crainte d’être jugée, et le fait de se conformer aux dernières tendances », écrit l’équipe. Les tenues s’enchaînent et deviennent inspirantes, si bien que des milliers d’utilisateurs s’en inspirent et les partagent sur les réseaux sociaux.

Enfin, les plateformes ont fait naître de multiples groupes. Quel est celui qui nous correspond le mieux? Dans lequel, je souhaite évoluer? Encore une fois, ces interrogations sont visibles et au centre de la préoccupation de certains personnages. « La gen Z est certainement autant obsédée par Euphoria pour la simple et bonne raison qu’elle s’adresse directement à elle, en faisant référence aux choix et aux problèmes auxquels cette génération est confrontée quotidiennement », conclut We Are Social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.