Durant la guerre en Ukraine, comment les influenceurs français s’engagent

Durant la guerre en Ukraine, comment les influenceurs français s’engagent

Influenceurs. Il y a quelques jours, on vous parlait des créateurs de contenu ukrainiens et de leurs contenus qui avaient une toute autre saveur depuis plusieurs semaines. La guerre a éclaté dans leur pays et évidemment, le sujet est au centre de leurs publications. En France, la situation à l’Est de l’Europe a fait réagir certains influenceurs, mais pas tous. La plupart d’entre eux ont souhaité laisser de côté cette actualité pour continuer de divertir leur communauté. Un peu en retrait, ou sans forcément le crier à tout-va, une minorité à souhaiter s’engager.

Certains ont opté pour la mise en place de cagnotte en ligne. Depuis quelque temps maintenant, Instagram propose de soutenir une association ou un appel aux dons en incitant ses abonnés à donner de l’argent. Ce soutien est directement visible sur le compte du créateur de contenu, comme vous pouvez le voir dans les captures d’écran ci-dessous. La créatrice de contenu Zoé Tondut a lancé sa propre cagnotte pour soutenir « Help Ukraine ». Elle a pour objectif de réunir 30.000 euros. Près de 21.000 euros ont déjà été enregistrés. De son côté, Anthonin a republié celle lancée par « Caritas Ukraine ».

influenceurs ukraine

Collectes de fonds, appel aux dons, aide aux associations…

Ce ne sont les seuls créateurs de contenu à s’être engagés. D’autres se sont investis d’une autre manière, comme c’est le cas de Léa Camilleri qui a un lien particulier avec l’Ukraine. Il y a deux ans, la vidéaste avait réalisé un documentaire sur les chiens de Tchernobyl en nouant des liens avec des associations sur place. Pour leur venir en aide depuis la France, la créatrice de contenu a notamment partagé l’appel aux dons pour le refuge Gustomel Shelter où 700 chiens et chats sont réfugiés à côté de Kiev. Une cagnotte a été créée pour aider les bénévoles sur place à se procurer de la nourriture et des soins. Les 5 et 6 mars derniers, elle était aussi à l’initiative d’une collecte de dons sur Paris.

De manière un peu plus timide, l’instagrameuse rromaaaane a expliqué en stories bièvement il y a plusieurs jours, se rendre avec sa maman dans une association. « On va devoir trier et emballer des affaires récupérées pour les personnes dans le besoin à cause de la guerre », écrivait-elle en guise de légende de la photo.

Dans le secteur du marketing d’influence, la plateforme Kolsquare a également décidé de s’engager. Au début du mois de mars, l’équipe a annoncé via un post sur LinkedIn que son outil était disponible gratuitement pour le gouvernement ukrainien ainsi que tous les ministres, et toutes les organisations (associations, ONGs…) basées dans le pays. De son côté, WOÔ a lancé une campagne de marketing d’influence avec une centaine de créateurs de contenu pour soutenir le collectif « Paris Helps Ukraine« . L’objectif était d’inciter les abonnés à collecter du matériel (médicaments, produits alimentaires, vêtements techniques…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.