Press "Enter" to skip to content

Bagnoles-de-l’Orne imagine une web-série avec des influenceuses

Influence marketing. « Venez à Bagnoles! » Avec la crise sanitaire, les destinations touristiques doivent ruser pour attirer du public. Cet été, certains lieux avaient trouvé la parade. Ils s’étaient associés à des créateurs de contenu. L’objectif est de gagner en visibilité auprès d’une communauté bien précise: des couples, des baroudeurs, des familles… Le marketing d’influence se démocratise de plus en plus dans le milieu tourisme, même en dehors des périodes de vacances. L’office du tourisme de la ville Bagnoles-de-l’Orne a décidé d’avoir recours à cette stratégie.

« Nous suivons les tendances en matière de communication. Nous ne voulons pas dire frontalement « venez à Bagnoles! », mais faire venir des influenceuses pour monter ce qu’on y trouve. C’est une stratégie originale et moderne pour attirer une cible plus jeune et plus sportive », confie à Ouest France Axel Ravet, responsable du service communication à Bagnoles-de-l’Orne tourisme et en charge de ce projet. Pendant deux ans, la ville va s’offrir la visibilité des 4 créatrices de contenu.

24 vidéos sur deux ans diffusées sur les réseaux sociaux

Le projet se décline sous format vidéo. L’office de tourisme s’est entouré d’une société de production pour imaginer la web-série « Bagnoles Experiences ». Ce sont des épisodes de 4 à 8 minutes publiés chaque mois sur les réseaux sociaux de l’organisme. Pour animer ces rendez-vous mensuels, 4 influenceuses vont se mettre en scène et partir à la rencontre de professionnels de la région. Les thématiques abordées sont variées et traitent de la gastronomie, du sport ou encore de la famille. 24 épisodes ont été tournés.

Le premier épisode a été publié le 28 janvier. Il est présenté par Charlotte Chateau, plus connue sous le pseudo de « Paris with Charlotte » sur Instagram. Elle est partie à la rencontre de Franck Quinton, Chef étoilé du restaurant Le Manoir du Lys. Ensemble, ils partent à la cueillette de champignons avant de réaliser un plat.

Pour ce travail, les 4 influenceuses n’ont pas été rémunérées tient à préciser Axel Ravet. « Elles ont été défrayées: nous leur avons offert l’hôtel, le restaurant, le déplacement et l’accueil de leur famille, mais nous travaillons depuis longtemps avec des influenceurs et nous ne les payons pas », explique-t-elle à Ouest France.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.