Press "Enter" to skip to content

Dubaï, Andorre… ces paradis fiscaux pour les influenceurs

Influenceurs. Depuis plusieurs années, les stars de la télé-réalité s’envolent pour Dubaï. Si pour le moment, certains n’y passaient que pour leurs vacances, ils sont désormais bien nombreux à y avoir posé définitivement leurs valises. Récemment, c’est Caroline Receveur et Hugo Philip avec leur fils qui ont fait le choix de venir y habiter. « J’adore la France, son histoire, son patrimoine culturel, son charme unique, ses paysages, mais j’aime aussi voyager, découvrir d’autres pays, d’autres cultures, faire des rencontres et m’ouvrir à l’inconnu car je suis sans cesse en mouvement et je ne supporte pas de rester au même endroit trop longtemps. J’ai un réel besoin de me challenger et je suis frustrée de ne pas tenter. Clairement je préfère oser et me planter que de ne rien faire », précisait-elle au moment de son départ.

Dubaï leur offre la possibilité de scolariser leur fils dans une école bilingue, d’avoir une maison avec piscine et aussi de se sentir plus en sécurité. C’est aussi pour cette dernière raison que d’autres personnalités ont fait le choix de venir s’y installer. Mais un autre élément à certainement faire pencher la balance, celui de la fiscalité.

« Il y a certes une fiscalité plus avantageuse mais il faut avant tout savoir que détenir un passeport occidental, permet d’obtenir beaucoup d’avantages à Dubaï », affirme au HuffPost Amélie Le Renard, sociologue et autrice de l’ouvrage “Le privilège occidental. Travail, intimité et hiérarchies postcoloniales à Dubaï” (Presses de Sciences Po, 2019). « Il existe des ‘zones franches’ intégrées à la ville, où le droit qui s’applique est spécifique, ce qui permet notamment de créer une entreprise sans partenaire local, (ce qui est une obligation en dehors des zones franches) », poursuit-elle. « Le coût de la main d’oeuvre est également inférieur. Étant donné que l’entreprise paie peu de charges sur les salaires des étrangers (pas de cotisations chômage, retraite), cela lui revient beaucoup moins cher ». Dubaï n’est pas le seul endroit où les influenceurs déménagent pour avoir des avantages fiscaux.

L’île de Malte, refuge de plusieurs YouTubeurs

Il y a également Malte. Cet été, le YouTubeur David Lafarge a décidé de venir y habiter après avoir passé quelques années catastrophiques à Paris. Son appartement a notamment été cambriolé à plusieurs reprises. S’il a choisi l’île pour se sentir plus en sécurité, la destination a d’autres avantages. « Malte possède des avantages fiscaux, tout est plus simple ici. C’est plus facile d’avoir une société, c’est plus facile de louer un appartement. Tout est beaucoup plus facile », précise-t-il dans une vidéo YouTube. David Lafarge n’est pas le seul créateur de contenu à avoir succombé aux charmes de l’île. Des YouTubeurs et streamers comme bigbangs06 ou encore Locklear s’y sont déjà installés avant lui.

Selon le site BRH partners, « le système fiscal maltais offre d’autres avantages fiscaux pour les individus, à savoir notamment: aucun impôt sur la fortune ». De plus, « la taxation sur le territoire maltais, laquelle varie entre 0 et 35% en fonction du montant des revenus ». Il n’y a également aucune taxe d’habitation ni de taxes foncières, comme le précise le site Malte conseils.

L’Andorre attire les influenceurs espagnols

Peu de temps après David Lafarge, un autre streamer influent a évoqué son exil en Andorre. Il s’appelle El Rubius, est espagnol et est suivi par 39,5 millions de personnes sur YouTube. C’est l’un des YouTubeurs les plus suivis en Espagne. Dans un live Twitch, il se confie sur son choix. « Cela fait dix ans que j’ai une carrière YouTube et dix ans que je paie mes impôts [en Espagne], a justifié l’influenceur âgé de 30 ans lors d’un direct sur la plateforme Twitch. Je sais qu’il y aura des gens pour me critiquer et tout, mais souvent les gens parlent sans savoir », explique-t-il.

Pourquoi a-t-il fait ce choix? L’Andorre possède l’un des taux d’imposition les plus bas d’Europe. Le taux d’imposition sur le revenu pour les personnes les plus riches est de 10% dans le pays contre 47% en Espagne. Selon El Mundo, les streamers et YouTubeurs sont quelques-uns à s’être tournés vers l’Andorre. « Ces dernières années, certains des plus grands créateurs espagnols de contenus en ligne, pour la plupart des stars du jeu vidéo en streaming, ont transféré leur résidence en Andorre ».

Twitter | LinkedIn | Instagram
| Newsletter | Ebook

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.