Press "Enter" to skip to content

Pour mettre en garde contre le coronavirus, l’OMS fait appel à un influenceur virtuel

Influenceurs. « Montrons-leur que les jeunes générations participent à ce combat. » Le 16 mars dernier, l’OMS et Instagram avaient demandé au créateur de contenu Seth, alias « Dude with sign », d’informer sa communauté sur l’épidémie de coronavirus. Dans sa publication, l’instagrameur a partagé les gestes de recommandations comme éviter de se toucher le visage, de ne pas oublier de se laver les mains ainsi que son téléphone. Pour ce post, l’influenceur a été rémunéré comme il l’a précisé.

Si pour le moment, les partenariats de ce type se font discrets, l’OMS continue de faire appel aux créateurs de contenu pour toucher les plus jeunes. Le 3 avril dernier, un nouveau post en partenariat avec l’organisation à but non lucratif a fait son apparition sur Instagram. Il s’agit de Knox Frost, un influenceur bien différent de Seth.

Knox Frost, un influenceur bien mystérieux

Knox Frost est un jeune homme de 20 ans qui vit à Atlanta. Sa particularité? Il s’agit d’un influenceur virtuel. Très peu d’informations circulent sur lui. On ne sait pas qui se cache derrière, ni ce qu’il veut partager sur son profil si ce n’est « sa véritable histoire ». L’Américain a ouvert son compte en février 2019 et réunit plus d’un million d’abonnés. Une large communauté de personnes jeunes, une cible que souhaite toucher l’OMS.

C’est pourquoi, l’organisme a fait appel à lui. « Grâce à ce partenariat avec l’OMS, Knox s’assure que le message qui conseille de rester chez soi, de rester en bonne santé et de faire des dons au « COVID-19 Solidarity Response Fund » atteint même les plus jeunes générations », assure un employé de l’agence de marketing d’influence Influential.

Une communication pour toucher les jeunes

L’OMS souhaite ainsi s’adresser aux jeunes pour leur faire passer un message, autre que celui relayé par Seth plusieurs semaines auparavant. Knox a quant à lui mis en avant une plateforme où chacun a la possibilité de faire des dons « pour soutenir les efforts de l’OMS afin de prévenir, détecter et répondre à la pandémie de coronavirus, dans les pays qui en ont le plus besoin. » Dans sa publication, l’instagrameur évoque directement cette page et rappelle que ceux qui ne peuvent pas donner, sont incités à suivre la propagation du virus et à s’assurer que les personnes en première ligne ne manquent de rien. Sans oublier de « continuer à pratiquer la distanciation sociale et de vous laver les mains. »

L’OMS n’a pas seulement choisi d’investir Instagram pour toucher la jeune génération. L’organisme a également collaboré avec TikTok et des créateurs de contenu sur la plateforme pour y partager des informations sûres et les sources officielles. Les vidéos sont à retrouver via le hashtag #SafeHands.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.