Press "Enter" to skip to content

La mode éco-responsable de plus en plus présente chez les influenceurs

Influenceurs. Depuis quelque temps, les créateurs de contenu sont de plus en plus nombreux à se tourner vers un mode de consommation plus durable. La blogueuse Noholita, qui est surtout connue pour ses achats mode en fast-fashion, fait elle aussi ce genre de mise en avant. Elle vient tout juste de déménager et à proposer à la vente sur Le Bon Coin les meubles dont elle ne se sert plus. L’instagrameuse passe également du temps à trier sa penderie pour réaliser des vide-dressing.

Si cette consommation durable est dans l’air du temps, elle a su se faire une place sur les réseaux sociaux. Dans sa dernière étude intitulée « State of Influence – Mode », Traackr a étudié entre janvier et novembre 2019 la stratégie social media de 123 marques de prêt-à-porter. La plateforme spécialisée en marketing d’influence a analysé le nombre de collaborations avec des créateurs de contenu, le nombre de mentions et le taux d’engagement sur cette période. Ce qu’il en ressort? La mode éco-responsable devient de plus en plus présente dans les publications des influenceurs.

Une mode éthique qui cartonne mais la fast-fashion toujours présente

Certains créateurs de contenu comme Anne du blog « Le dressing idéal » ou encore l’instagrameuse « Chloé and you » ne proposent et ne portent que des articles éthiques. Dans chacune de leurs stories ou chacun de leurs posts, elles présentent une nouvelle initiative qui colle à leurs valeurs. Cette thématique intéresse de plus en plus sur les réseaux sociaux si l’on en croit l’étude de Traackr. Selon la plateforme, les mentions de marques de mode durable ont augmenté de 55% entre 2018 et 2019. Celles relatives à la seconde main ont quant à elles explosé: plus de 137% de mentions supplémentaires sur cette même période.

Si ces enseignes sont davantage mentionnées, le taux d’engagement des posts les mettant en avant enregistrent eux-aussi de belles performances. Pour les marques de mode éthique, ce chiffre a augmenté de 150% contre 106% pour celles de seconde main entre janvier et novembre 2019. « L’intérêt autour de la mode responsable a considérablement augmenté au cours des dernières années et est actuellement à son plus haut niveau, auprès des influenceurs comme du public. Il y a cependant, un écart entre l’intention et l’action des consommateurs », analyse Pierre-Loic Assayag, PDG et co-fondateur de Traackr.

Comme le rappelle l’étude, cet intérêt grandissant pour les marques plus éthiques ne font pas de l’ombre à la fast-fashion. En 2019, parmi les enseignes les plus influentes sur les réseaux sociaux, il est possible de retrouver H&M, Zara et Asos. En 2019, 4300 influenceurs supplémentaires les ont mentionnées par rapport à 2018.

Retrouvez l’intégralité de l’étude ici.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.