Press "Enter" to skip to content

Les YouTubeurs pourront monétiser leurs vidéos sur le coronavirus

YouTube. « Toutes les vidéos axées sur ce sujet seront démonétisées jusqu’à nouvel ordre ». Il y a un peu plus d’une semaine le directeur produit de YouTube, Tom Leung, avait décidé de classer le coronavirus dans la liste des sujets sensibles sur la plateforme. Cette action a d’office causé la démonétisation de certaines vidéos Youtube sur le sujet. Certains vidéastes comme le docteur Nozman ont quand même parlé du sujet en précisant à leur communauté de partager la vidéo autant que possible pour ne pas ruiner son travail.

Les créateurs scientifiques sont les premiers à subir cette démonétisation alors que les médias sont moins touchés, comme le précisait The Verge. Pour remédier à cette situation, YouTube a fait évoluer sa politique concernant le coronavirus. Dans un post de blog publié ce 11 mars, Susan Wojcicki a décidé de revenir sur cette décision.

Une monétisation qui revient peu à peu

L’utilisation du mot « coronavirus » dans la vidéo, dans sa barre d’informations ou dans son titre provoquait automatiquement la démonétisation du contenu. Ce terme avait été classé comme un « événement sensible » pour éviter que des annonceurs ne se retrouvent sur des vidéos qui enfreignent la politique de la plateforme, « notamment celles qui découragent les gens de se faire soigner ou qui prétendent que les substances nocives ont des effets bénéfiques sur la santé ». Mais ce schéma a dû être repensé. « Notre politique en matière d’événements sensibles a été conçue pour s’appliquer à des événements à court terme d’une ampleur significative, comme une catastrophe naturelle ».

La solution qui a été trouvée est celle de supprimer cette notion « événement sensible » pour permettre à certains contenus d’être monétisés. « Dans les jours à venir, nous autoriserons la diffusion de publicités pour des contenus traitant du coronavirus sur un nombre limité de chaînes », précise ainsi Susan Wojcicki. Elle promet que dans les semaines à venir, la monétisation sera étendue « à un plus grand nombre de créateurs et d’organismes ».

YouTube va aussi se pencher sur les vidéos qui partagent des fake news et mettre en avant des sources fiables. Sur la page d’accueil, les utilisateurs seront redirigés vers l’OMS, les centres de contrôle et de prévention des maladies et d’autres organisations locales.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.