Influence marketing: ce qu’il faut retenir de 2019

Influence marketing: ce qu’il faut retenir de 2019

Influence marketing. L’année s’est clôturée il y a quelques jours. Il est temps de revenir sur ces 12 derniers mois chargés dans le secteur des influenceurs. Comme l’explique si bien l’agence Reech, « le marketing d’influence n’a jamais autant fait parler de lui qu’en 2019 ». Pour preuve, certains annonceurs ont décidé de se tourner uniquement ou majoritairement vers cette nouvelle forme de marketing. La marque Jennyfer ne communique plus que sur les réseaux sociaux et Estée Lauder consacre 75% de son budget aux influenceurs.

Du côté des plateformes, les chiffres sont également importants. Les chaînes YouTube n’ont jamais été aussi nombreuses à passer le million d’abonnés, les campagnes de marketing d’influence se sont multipliées sur Instagram. Il y a aussi eu de gros changements sur certains réseaux sociaux. Que faut-il donc retenir de cette dernière année?

Une belle année pour YouTube, enfin presque

Sur YouTube, il y a eu de bonnes et de mauvaises nouvelles. Commençons par le positif. Les chaînes à dépasser le million d’abonnés en France ont battu un record. D’après les informations dévoilées par le réseau social, elles seraient plus de 300 en France. Ce chiffre aurait augmenté de 65% par rapport à la même période l’an passé. Parmi ces chanceux, nous pouvons retrouver Bilal Hassani, Nota Bene, Gotaga ou encore Mickalow. À côté de ce record, d’autres profils ont pu étonner à cause de leur croissance fulgurante. La vidéaste Jennelle Eliana a posté seulement deux vidéos et a su attirer plus de 1,4 million de personnes qui se sont abonnées à sa chaîne. Enfin dernier record, le YouTubeur PewDiePie a dépassé les 100 millions d’abonnés et a pu recevoir un « button » spécial.

Après ce tour d’horizon rapide, place aux nouvelles qui ont pu attrister. Une chaîne collaborative suivie par plus d’un million de personnes a éclaté. Les vidéastes de Trash ont décidé de quitter le navire après plusieurs dysfonctionnements au sein de l’équipe. Chacun a décidé de voler de ses propres ailes.

Durant cette année, une autre annonce à perturber l’écosystème YouTube: la mise en avant du « P-Score ». Des YouTubeurs américains (Blowbax, Nicholars DeOrio, Optimus et Pescatore) ont déniché ce chiffre en fouillant dans le code source de la page de chaque compte. Cette note est attribuée à 5% des vidéastes et permet aux annonceurs de voir quel profil est le plus intéressant pour y positionner de la publicité. Plus ce chiffre est haut, plus les annonceurs ont intérêt à investir sur la chaîne. De cette manière, certains YouTubeurs sont mieux rémunérés que d’autres sur la plateforme. Une liste disponible ici, permet de savoir quels influenceurs français se classent en première position.

Instagram veut choyer ses créateurs de contenu

Seconde plateforme à avoir bien évolué cette année: Instagram. Le réseau social a réalisé de gros changements avec notamment les mises à jour régulières de son algorithme. Il devient un véritable casse-tête pour les créateurs de contenu. Mais ce qui a bouleversé tout le monde reste la suppression des like. Depuis la rentrée de septembre 2019, certains profils n’ont plus accès à cette donnée. Pour le réseau social, c’est une manière de recentrer sa communauté sur un point essentiel pour lui: la qualité des contenus partagés. Il ne s’est pas préoccupé des annonceurs qui utilisaient ce chiffre pour calculer le taux d’engagement des influenceurs, un moyen pour eux de connaître la valeur de leur campagne.

Qu’ils se rassurent, cette donnée pourra toujours leur être restituée s’il passe par un nouvel outil mise en place par Instagram: le « gestionnaire de collaborations de marque ». L’application a, en fin d’année dernière, décidé d’étendre une fonctionnalité Facebook. Cette dernière offre la possibilité aux annonceurs de déposer des briefs et de trouver les influenceurs les plus pertinents pour leurs campagnes. D’un autre côté, les créateurs de contenu peuvent dénicher de nouveaux contrats. Une plateforme qui risque bien sûr de faire de l’ombre à des agences spécialisées dans l’influence marketing, qui ont pour objectif de mettre en relation les influenceurs avec des annonceurs.

Pour l’année 2020, Instagram promet de nouveaux changements notamment du côté du bien-être de ses utilisateurs. L’application souhaite tout mettre en oeuvre « pour les aider à développer leurs entreprises sur Instagram ».

TikTok, l’application qui interroge

En 2019, TikTok a été sur les lèvres de tous les professionnels du secteur. Quelles campagnes est-il possible de mener? Quelles cibles peuvent être touchées? Quels sont les retours sur investissement? Tant de questions qui pour le moment n’ont pas toutes trouvées des réponses. Même si les concurrents sur le marché sont nombreux, l’application a une seule idée en tête pour cette nouvelle année: attirer des annonceurs. Pour les faire venir, elle a des arguments de taille, ses chiffres. 4 millions de personnes sont actives quotidiennement et passent en moyenne 40 minutes par jour sur la plateforme.

Pour accélérer la mise en place de campagne en France durant les prochains mois, TikTok a dévoilé son offre de monétisation (pour la comprendre, on vous invite à lire cet article). 5 fonctionnalités différentes sont proposées aux annonceurs pour communiquer sur la plateforme.

Et les influenceurs?

Ce petit tour rapide des principales nouveautés côté application qu’il faut garder en tête pour cette nouvelle année touche à sa fin. Mais avant de conclure, la rédaction souhaite s’attarder sur certains créateurs de contenu. La clic de Léna Situations a eu le vent en poupe cette dernière année mais d’autres influenceurs l’ont aussi été. Vous avez deviné de qui on pouvait bien parler?

Impossible pour nous de ne pas aborder une énième fois les influenceurs virtuels. Plusieurs marques ont osé créer leur propre ambassadeur imaginé sur ordinateur. De cette manière, elle espère pouvoir toucher une nouvelle cible en lui créant la vie d’une personne de son âge. Des entreprises françaises comme Wands ont décidé de se spécialiser dans la création d’avatar pour les marques. Que deviendront-ils en 2020?

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.