Press "Enter" to skip to content

Le secteur de l’influence marketing va devoir faire face à de nouveaux défis en 2020

Influence marketing. Des plateforme comme Hivency ou encore Reech ont partagé leur pronostique pour l’année à venir. Pour 2020, la première mise sur les influenceurs virtuels et les influenceurs B2B. Quant à la seconde, elle se focalise sur les contenus porteurs de sens et sur la capacité à mesurer l’impact d’une campagne de marketing d »influence. Les deux se rejoignent sur un point: TikTok reste une plateforme encore méconnue des annonceurs mais devant ses chiffres mirobolants, ils vont devoir s’en préoccuper rapidement.

Malgré ces bonnes nouvelles, Estelle Ducommun, consultante et chef de Projet en Marketing d’Influence Freelance, reste persuadée que dans l’année à venir, il y aura toujours un besoin d’éduquer les annonceurs sur les avantages à travailler avec des créateurs de contenu. Pour la rédaction, elle revient sur les principaux défis auquel le secteur devra faire face en 2020.

***

Comment imagines-tu évoluer l’influence marketing en 2020?

À en entendre certains experts, l’âge d’or du marketing d’influence est terminé, ou bien est au contraire en pleine expansion! Les avis divergent, mais pour moi, le marketing d’influence va continuer à s’ancrer dans les pratiques marketing des marques pour profondément bouleverser la communication et la publicité. 

Si l’on regarde les campagnes de communication les plus récentes qui ont pu faire le buzz, Etam, Zalando, ou même si l’on prend par exemple l’événement du Téléthon, avec le Slip Français qui tous les ans fait le buzz avec #bougetonpompon, on se rend compte que les influenceurs sont omniprésents et aident les marques et associations à rendre leur message plus fort. Impossible qu’ils disparaissent du jour au lendemain! 

En 2020, je mise cependant sur des changements de fonds dans la relation marques/influenceurs: une plus grande demande de transparence et de liberté de la part des influenceurs, un usage plus fréquent des micros et nanos influenceurs dans les stratégies de communication des marques… et qui sait ce que 2020 nous réserve d’autre!

On voit de plus en plus d’influenceurs mettre en avant de fortes convictions, quels vont être, selon vous, la réaction des marques face à ces nouveaux positionnement?

Je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle sera bienveillante. De plus en plus de marques assez anciennes s’adaptent à ces nouvelles demandes de la société, et le fait que ces influenceuses aux fortes communautés portent ces messages les poussera encore plus à évoluer. Prenons l’exemple de Zalando, qui a toujours eu une image assez lisse, qui s’est engagé récemment contre les stéréotypes et les critiques avec des influenceurs prônant la liberté de s’habiller comme ils le souhaitent.

View this post on Instagram

Moi quand on me dit que je peux aller rejoindre les pompiers avec mon costume 🚒 Gros cœur sur le nouveau slogan #FreeToBe de @zalando 🙏🏼 Depuis petite je me sens libre de porter ce que j’ai envie, de m’affirmer avec mes vêtements, de créer, de m’amuser… De me sentir bien, d’avoir confiance en moi dans mes vêtements. Beaucoup de fois je me disais que je n’oserai pas sortir comme ça car on me remarquera, car on va parler… Beaucoup de fois, j'ai osé et j'ai reçu des remarques sur ma tenue, « trop sexy » ou « trop drôle », bref j'ai un peu tout entendu…" Pendant mon stage de vente, on m’a même une fois fait travailler toute la journée dans la réserve pour me « cacher » car ma tenue était trop sexy pour ce magasin (de luxe) : je portais un LEGGING, rien de CHOQUANT… oui ça m’avait un peu traumatisé à l’époque) Alors oui c’est plus simple de se camoufler et de se cacher.. de ne pas pas prendre de risques. Mais c’est tellement plus épanouissant d’assumer et de libérer notre vrai style 💫🙌🏼 Et finalement cela me pousse encore plus à être fière de ce que je porte, encore plus à avoir confiance en moi et à marcher avec attitude (quitte à ce qu’on me remarque, autant que ce soit en bien non ?) haha Osez vous affirmer, osez vous libérer, osez jouer… osez être vous ! ♥️ #Collaboration

A post shared by Ophélie Duvillard (@opheduvillard) on

View this post on Instagram

#FreeToBe Je suis très fière de vous annoncer que je fais partie du crew @zalando aux côtés de mes acolytes @richaard2609 @johanpapz @anthonin ou encore @boho_addict et bien d’autres pour défendre les nouvelles valeurs de la marque 🤩 Ce slogan #freetobe vise à briser les codes et les réflexions malveillantes qui nous ont empêché d’être nous même être de nous habiller comme nous en avions envie ! J’ai toujours aimé porter des robes courtes et on m’a si souvent demandé si j’avais oublié le pantalon qui allait avec ou encore si je m’étais habillée dans la garde robe de ma petite sœur ! Aujourd’hui je ne me brime plus et ces réflexions me font maintenant beaucoup rire… je les attends même parfois en avance 😆 Brisez vos chaînes, cassez les codes, et soyez vous même ! Ressortez vos “rideaux de grand mère” , “votre boule à facette”, ces “rayures qui vous grossissent” et vos “cuissardes de p**e” et rejoignez le mouvement #freetobe ! 😍 Plus d’infos et de surprises en story 😘

A post shared by Ludivine 🇫🇷 (@ludivine) on

 

 

Je pense aussi que cela aide vraiment les petites marques engagées à se démarquer, grâce aux collaborations qu’elles peuvent réaliser.

Cependant, comme dans tout changement, il y aura toujours des réfractaires et je ne doute pas qu’une ou deux marques tentent un green-washing ou utilisent une de ces causes pour se donner une fausse visibilité. 

En 2019, de nombreux professionnels parlent du manque d’éducation des services marketing face à l’influence. Est-ce que ça sera encore le cas en 2020?

Il est très certain que l’apprentissage continuera en 2020. En tant que freelance en marketing d’influence, je m’étonne encore du nombre de fois où je dois expliquer mon métier, ou convaincre un service marketing des avantages des partenariats influenceurs pour sa communication. Beaucoup d’entreprises ont encore une vision vieillotte des collaborations, qui doivent seulement avoir un impact sur leur référencement (avec les blogueurs), ou leur ventes directes, et il est difficile pour elles de croire qu’Instagram peut les aider aussi.

Cependant, face à des compétiteurs qui eux utilisent les influenceurs pour booster leur communication, image de marque et leurs ventes, certaines entreprises n’auront d’autre choix en 2020 que de s’éduquer au marketing d’influence pour suivre la tendance et rester visible sur les réseaux sociaux. 

En 2019, les fake instagrameurs ont été pointés du doigt. Quelles autres problématiques pourraient apparaître durant l’année à venir?

L’arrêt des likes pourrait avoir un impact sur les communautés de créateurs de contenus. À mon avis, soit cela risque d’impacter le reach des influenceurs (les personnes ne prenant plus le temps de liker les posts, le reach a de grandes chances de baisser drastiquement), soit cela risque de pousser certains créateurs de contenus à acheter des likes pour continuer à donner de la visibilité à leurs publications.

Instagram est le réseau social le plus utilisé pour des campagnes d’influence marketing, est-ce que d’autres plateformes sont à regarder de près pour 2020?

Même si Instagram reste LA plateforme où être en tant que marque, Pinterest et TikTok sont les deux réseaux sociaux au plus fort potentiel de croissance en 2020.

Pinterest d’abord, se démarque de plus en plus comme un moteur de recherche et non comme un simple réseau social. L’usage de mots-clés, de hashtags et de descriptions en font une plateforme presque similaire à Google sur certains aspects, et pour les marques, c’est une opportunité en or pour se positionner. 

Le fait qu’une épingle ait une durée de vie illimitée, que l’on ne soit pas limité au nombre d’abonnés, rend la plateforme très attractive, et de nombreuses marques (Maisons du Monde, Petit Bateau) l’utilisent déjà pour amener du trafic et augmenter leur notoriété. 

En 2019, L’Atelier Rosemood avait par exemple créé un concours avec des tableaux à créer autour de la collection de papeterie de marque de l’influenceuse Daphné Moreau. Pour moi, les marques vont de plus en plus se tourner vers Pinterest pour créer des collaborations et augmenter leur notoriété.

TikTok, cette plateforme de mini vidéos musicales en playback, ne cesse de croître et d’avoir une importance sur les adolescents notamment. En 2019, TikTok était utilisé par plus de 700 millions de personnes chaque mois dans environ 155 pays! Pour une marque, c’est la plateforme idéale pour réaliser un placement de produit ou un contenu sponsorisé car elle peut se démarquer avec un contenu créatif et impactant, et surtout une très forte communauté. 

Y aura-t-il d’autres défis/enjeux auxquels devront faire face les professionnels du secteur?

De nombreux défis attendent encore les professionnels pour 2020. 

Le refus progressif des influenceurs à recevoir des produit de façon spontané par les marques, lancé par EnjoyPhoenix au début de l’année, va sans aucun doute impacter la façon dont les marques communiquent sur leurs nouveautés. 

L’arrêt des likes va rendre très difficile la recherche d’influenceurs pour les marques, et la mesure du ROI. 

Avec la baisse du reach sur Instagram, les stories vont devenir de plus en plus des supports pour les contenus sponsorisés, mais leur temporalité éphémère risque d’impacter la façon dont les marketeurs doivent imaginer leurs collaborations et mettre en avant leurs produits. 

En somme, avec l’évolution constante des plateformes, algorithmes, et des sociétés, de nombreux défis attendent encore le marketing d’influence, mais cela poussera les professionnels du secteur à redoubler d’ingéniosité!

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.