Comment l’agence Made in a imaginé sa campagne d’influence avec La Villageoise en Cuisine

Comment l’agence Made in a imaginé sa campagne d’influence avec La Villageoise en Cuisine

Influence marketing. Le 4 décembre dernier, la seconde édition du Grand Prix du Social Media se déroulait à Paris. L’événement a félicité les différentes campagnes en marketing d’influence qui ont rencontré un franc succès durant l’année. Dans la catégorie consacrée au secteur de l’influence, l’agence Socialyse a remporté le premier prix pour son travail aux côtés d’EDF.

À la troisième marche de ce podium, c’est la campagne de Made in avec La Villageoise en Cuisine qui a été récompensée. Pour cette collaboration, l’agence a choisi de faire appel à plusieurs créateurs de contenu originaires de toute la France. Les résultats obtenus sont plus que satisfaisants. Retour sur l’élaboration et les retombées de cette campagne avec Sophie Benarab, vice-présidente de Made in.

***

Comment avez-vous imaginé cette campagne?

La marque La Villageoise en Cuisine et son agence de communication Parangon Créations nous ont contactés afin d’imaginer la meilleure campagne d’influence possible autour d’un ambitieux projet: la marque avait un ambassadeur et chef cuisinier notoire, ainsi qu’un projet de tournoi culinaire afin de valoriser la cuisine au vin et travailler leur notoriété sur le long terme.

À partir de ce contexte, Made in a imaginé un programme d’ambassadeurs multiplateformes avec des influenceurs provenant de différentes régions de France et défendant leur région, et un plat au vin de cette même région, qu’ils auraient sublimé au cours des mois précédent le temps fort du programme: Le Tournoi des Régions. 

Quels ont été vos critères dans la sélection des influenceurs qui y participaient?

Nous avons sélectionné des influenceurs culinaires ayant un fort sentiment d’appartenance à leur région, le goût du challenge et la capacité de créer leurs propres recettes.

De plus, travaillant avec la marque sur des stratégies d’influence depuis plus de deux ans, nous avons reconduit des partenariats créés préalablement avec des influenceurs ayant un attachement à la marque, ce qui a permis d’en faire de très fiers ambassadeurs.

De quelles manières avez-vous effectué vos recherches pour les trouver?

Made in opère en Europe depuis bientôt 5 ans. Forte de ses excellentes relations avec les influenceurs et de son travail répété avec des marques food, elle détient un réseau très qualitatif au sein de cette catégorie. Nous possédons aussi des outils de recherche de profils, mais le facteur de validation humain reste essentiel pour assurer l’adéquation entre l’influenceur, la marque et le projet. C’est pourquoi la qualité de la sélection et du recrutement d’influenceurs repose entre les mains de nos gestionnaires de campagnes aguerris.

Pourquoi avez-vous choisi de diffuser la campagne sur plusieurs réseaux sociaux?

Made in a décidé de ne pas se limiter à une seule plateforme afin de bénéficier de la force de frappe que peut avoir un ambassadeur sur tel ou tel réseau pour différentes raisons. Le but a été d’atteindre des communautés différentes qui n’ont pas les mêmes habitudes de consommation de contenu. Il a aussi été question d’apporter une grande diversité de contenu au programme et de capitaliser sur les effets des contenus permanents et éphémères. Une telle stratégie permet aussi d’allouer la liberté créative nécessaire aux ambassadeurs afin qu’ils prennent encore plus de plaisir à participer au programme et créent le contenu le plus naturel et authentique possible.

Sur lequel de ces réseaux les contenus ont le plus performé?

Grâce aux multiples possibilités de contenu qu’offre Instagram (photos, vidéos, stories, IGTV), les influenceurs ont majoritairement publié sur ce réseau. C’est ainsi sur Instagram que la majorité des engagements et des impressions du programme ont été accumulés.

Cependant, de nombreux articles de blog ou vidéos YouTube ont été publiés ce qui en plus de contribuer à l’objectif de notoriété de la marque permettent un référencement naturel puissant.  

Quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer?

Le programme dans son ensemble comprenant de nombreuses activités, missions et étapes différentes desquelles les influenceurs devaient répondre, le plus gros challenge réside dans la gestion de celui-ci. À savoir: coordonner les disponibilités de chacun, leur déplacement à la Foire de Paris, au tournoi, aux cours de cuisine… En plus, il fallait accompagner et encourager les influenceurs dans le processus de réflexion pour la réalisation des recettes, les mettre en confiance et les encourager à sortir de leur zone de confort pour ceux qui n’avaient jamais relevé un tel défi, s’assurer que tous les contenus requis soient au rendez-vous, gérer toute l’organisation du Tournoi des Régions et faire en sorte que ce jour soit merveilleux pour tous les participants.

Les différents chiffres à retenir de cette campagne:
    • + 516,7k Portée potentielle totale (toutes plateformes actives)
    • + 394k portée sur Instagram + 121k portée additionnelle des autres réseaux 
    • +659,2k portée réelle cumulée totale (personnes uniques ayant vu les publications)
    • +3,52M impressions 
    • 142 Contenus
    • 536 publications individuelles
    • (stories individuelles, post, vidéos, articles…)
    • +35,3k engagements totaux
    • + 34,1k likes totaux
    • + 1,1k commentaires
    • +2,40M impressions sur les stories
    • +37,1k vues sur les contenus vidéos
    • 7,57% taux d’engagement de la campagne sur Instagram
    • 2 vidéos programme droits cédés
    • 1 tableau Pinterest thématique animé annuellement
Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.