Press "Enter" to skip to content

Bruno Maltor n’a pas apprécié que la presse évoque une nouvelle fois son salaire

Blogueur. « Coup de gueule du jour bonjour ». Le 28 juillet dernier, le blogueur voyage Bruno Maltor publie une nouvelle vidéo. Il fait découvrir la région de la Lorraine à sa communauté. Le grand voyageur se trouve très exactement dans les villes de Metz et de Nancy.

La vidéo a reçu un joli accueil: elle comptabilise près de 60.000 vues. Le contenu a rapidement dépassé les 100.000 vues sur Facebook. Bruno Maltor a collaboré avec Destination Lorraine, l’Agence régionale du tourisme Grand Est, pour faire découvrir l’Est à ses abonnés. Les images ont aussi su conquérir le coeur de la presse locale mais c’est là que les problèmes commencent.

Le métier d’influenceur encore une fois méprisé

Le vendredi 2 août, France Bleu publie un article sur la vidéo de Bruno Maltor. La journaliste explique aux lecteurs le métier du blogueur en définissant le mot « influenceur ». Elle a aussi contacté la porte-parole de l’agence qui a collaboré avec lui pour avoir son retour d’expérience. Le créateur de contenu semble satisfait de l’article partageant son travail mais il a dû mal avec le titre. La journaliste a choisi de l’intituler « Sa vidéo fait le buzz : un « influenceur » payé pour promouvoir la Lorraine ».

Bruno Maltor a partagé son « coup de gueule » sur les réseaux sociaux en développant ce qui ne lui convenait pas sur LinkedIn. « Je suis fatigué, usé, résigné que l’on en arrive encore à faire de tels titres d’articles en 2019 concernant mon métier et mon secteur d’activité… », écrit le blogueur avant de poursuivre. « C’est dégoûtant et presque humiliant quand je vois tout le boulot et les sacrifices qui ont été réalisés pour en être là aujourd’hui […] Vraiment, svp, les médias, en 2020, faites-moi plaisir, essayez de faire des sujets sur les « influenceurs » passionnés qui ne tournent pas autour de l’argent. C’est possible, je vous le promets! », conclut Bruno Maltor.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *