Press "Enter" to skip to content

La « blue boat house », une destination victime de son succès grâce à Instagram

Instagram. Il a des endroits que l’on n’avait jamais vu. Ni à la télévision, ni dans les magazines de voyage. Puis, grâce à Instagram, ils ont été connus de tous. Résultats, le nombre de touristes à grimper en flèche, les détériorations aussi. Plus l’endroit est « instagramable« , plus les voyageurs sont contents d’y faire leur photo de vacances.

Il y a encore quelques années, personne ne venait jusqu’à la « blue boat house » à Perth en Australie. Cette cabane bleue se situe sur les rives de la Swan River. Il n’y a rien à l’intérieur, rien à visiter autour, si bien que les habitants l’ont laissé en ruine des années durant. Mais c’était sans compter l’arrivée des réseaux sociaux et surtout d’Instagram.

L’endroit a été restauré dans les années 2000. Peau neuve, couleur flashy, il n’en fallait pas moins pour qu’elles deviennent une star sur les réseaux sociaux. C’est devenu le deuxième endroit le plus touristique de Perth. Le lieu a été surnommé « blue boat house » via un hashtag du même nom. Près de 20.000 images ont été partagées. « Il y a eu une augmentation au cours des dernières années du nombre de visiteurs dans cette région, avec des autocars qui s’y arrêtent pour prendre des photos », détaille la municipalité dans un procès-verbal d’une réunion tenue le 28 mai.

400.000 dollars pour le confort des touristes

Si le lieu amène de nombreux visiteurs, ça ne réjouit pas pour autant les habitants. Perdue au fin fond de la ville, le lieu est à 2,4km de toute habitation. « L’installation publique la plus proche est située à Narrows Gardens, à 2,4 kilomètres de là », précise la municipalité. Un restaurant non loin de là accueille malgré lui les touristes. Ils viennent non pas se restaurer mais envahir les toilettes du lieu. Le propriétaire s’est d’ailleurs plaint que certains visiteurs avaient été grossiers.

Pour éviter que ces incidents ne se reproduisent. La municipalité va construire des toilettes tout près de cette maison de pêcheur. Le coût des travaux est estimé à 400.000 dollars puis 200.000 dollars pour l’entretien des sanitaires chaque année. De quoi ravir les futurs visiteurs (et la ville).

Tout au long de l’été, la rédaction vous propose de découvrir les conséquences de l’afflux de visiteurs dans certaines zones. Ces sites ont été mis en avant par différents instagrameurs lors de voyage. Ont-ils raison de pousser leurs communautés à se rendre à ces endroits?
Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *