Press "Enter" to skip to content

Cette blogueuse montre ce que l’on ne voit pas derrière une photo Instagram

Instagram. « Je peux vous dire que je ne suis pas toujours heureuse ». Une blogueuse américaine originaire de Dallas est revenue ce week-end sur ce qu’il est impossible à voir en photo sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, elle a posté un portrait d’elle avec d’un côté l’image seule et de l’autre l’image avec les mots « anxiété », « solitude » ou encore « dépression ».

En légende de sa publication, Marissa Callahan évoque des problèmes de santé mentale dont elle a souffert. Son métier de blogueuse l’a isolée et elle est s’est retrouvée à de nombreuses reprises seule ce qui a fini par lui peser sur la conscience. L’Instagrameuse s’est à de nombreuses reprises répétée des injonctions liées aux réseaux sociaux qui remettaient en question son poids, le fait qu’elle ne soit pas assez bien pour rencontrer son âme soeur ou se faire de nouveaux amis. Mais l’Américaine a décidé de se prendre en main pour éviter d’avoir des petites phrases négatives qui tournent dans sa tête.

« Quoi que vous traversiez, sachez qu’en allant de l’avant, en choisissant la joie plutôt que la douleur, vous gagnerez », écrit-elle sous son post Instagram. La blogueuse espère pouvoir continuer à partager du contenu sur les réseaux sociaux en 2019.

Marissa Callahan n’est pas la première blogueuse a se confier sur les travers des réseaux sociaux. Morgane Enselme a par exemple écrit une tribune sur Le HuffPost pour divulguer trois conseils aux personnes qui se comparent systématiquement à ce qu’ils voient sur Internet. D’autres ont raconté leur blues ou burn out. C’est le cas de Victoria du blog « Mango & salt » qui a détaillé dans un article s’être « volontairement isolée » pour pouvoir travailler.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

  1. Lifestyle Diary Lifestyle Diary 1 mars 2019

    Oh la la😍j’adore ton blog.Fais un tour sur le miens.Tu seras pas déçu😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *