Press "Enter" to skip to content

Instagram sans like, quelles conséquences pour les influenceurs

Instagram. 7 pays. En mai dernier, Instagram annonçait tester au Canada une version de son application sans les j’aime apparents sous les photos. L’objectif? Réduire la pression que se mettait certains utilisateurs. « Nous voulons que vos abonnés se concentrent sur les photos et les vidéos que vous partagez, et non sur le nombre de likes qu’elles obtiennent », expliquait la plateforme à ce moment-là.

Quelques mois plus tard, c’est au tour de 6 autres pays (Australie, au Brésil, en Irlande, au Japon, en Italie et en Nouvelle-Zélande) de tester cette version « sans like ». Les utilisateurs ne pourront plus voir le nombre de personnes qui a aimé une publication. Ils verront seulement qui dans les comptes qu’ils suivent ont appuyé sur le petit coeur. En revanche, le nombre de like reste visible pour l’auteur de la photo.

Montage photo: Siècle Digital

Comment calculer l’engagement ?

Un Instagram sans j’aime va-t-il avoir des conséquences sur le métier d’influenceurs? La rédaction de Les Gens d’Internet a demandé à Sylvain Gasc, le co-fondateur de l’agence Hivency, de nous éclairer que la question. Selon lui, il y aura forcément un baisse d’engagement. « Pour avoir une idée de l’impact, on peut regarder les likes obtenus sur des vidéo Instagram. En effet, sur ce format, le nombre de likes n’est pas affiché directement et il faut cliquer sur le nombre de « vues » pour voir le nombre de « likes ». En moyenne, on constate que les vidéos génèrent entre 20% et 30% de likes en moins que les photos. On peut donc estimer que la disparition du compteur de likes public aura un impact similaire », fait-il savoir.

Une autre conséquence est aussi à noter, celui de la mesure de l’engagement. Auparavant, pour savoir si une publication avait bien fonctionner, le nombre de j’aime était un indicateur simple, en plus de la portée et du nombre de commentaire. Avec la disparition de cette information, les marques vont devoir réfléchir à un autre moyen de calculer la notoriété d’un influenceur. « L’engagement sur les publications évoluera et on verra peut être une augmentation des autres types d’engagement (commentaires, clics, messages directs, vues, etc.). […] Si les likes sont moins centraux, d’autres données seront prises davantage en compte », nous précise Sylvain Gasc.

Un bon point côté santé

Il reste cependant d’accord avec Instagram sur un point. Cacher le nombre de j’aime sous une photo pourrait permettre de faire baisser la pression que certains utilisateurs se mettent. « Il n’y aura plus de déception lié à un nombre de likes trop faible, les influenceurs se sentiront donc plus libre de publier spontanément ce qui leur plait, ce qui pourrait avoir un impact positif sur le nombre de publications et leur authenticité », confie-t-il.

Le co-fondateur de l’agence voit en cette nouvelle option un moyen pour les créateurs de contenu de créer des publications plus engageantes.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *