Cision publie son manifeste pour une « influence professionnelle, positive et éthique »

Cision publie son manifeste pour une « influence professionnelle, positive et éthique »

Influence marketing. Est-ce qu’on vous a déjà dit qu’en 2023, le secteur de l’influence allait encore plus bouger que d’habitude? Pour les retardataires, nous allons à nouveau faire un petit point. En ce début d’année, voici les différentes actions menées pour tenter d’encadrer au mieux ce milieu et de mettre fin aux arnaques. Une consultation publique a été lancée par Bruno Le Maire sur le site marke.org. 88 consommateurs ont porté plainte contre des « influvoleurs ». Des ateliers de travail sont organisés à Bercy avec les acteurs du secteur. Enfin, une fédération professionnelle du marketing d’influence a été créée par 7 agences spécialisées. Tout ça, en l’espace de même pas un mois!

Et évidemment, ce n’est qu’un début. En parallèle de tout ce travail, Aurélie Siou, directrice Influence & Relations Publics de Cision France, vient de publier un livre blanc où une quarantaine d’experts ont été interrogés. « Le chemin est encore long, l’évangélisation sur la compréhension de l’écosystème de l’influence plus que jamais nécessaire. C’est la principale raison pour laquelle j’ai souhaité ce livre blanc. Et qui de mieux que les experts sur le sujet pour apporter un éclairage plus que nécessaire? », écrit-elle en introduction de son ouvrage.

Un manifeste qui met en avant une influence responsable

La communicante ne s’est pas arrêtée là puisque Cision a publié ce 24 janvier, son manifeste « pour un monde de l’influence professionnelle, positive et éthique ». À travers ce document, l’objectif de la plateforme est une nouvelle fois le même: faire comprendre ce qu’est une stratégie d’influence aujourd’hui. Avec ce texte, l’équipe se positionne également vers une influence qui s’éloigne des codes de la télé-réalité et des arnaques que l’on peut voir ici et là. Voici, pour reprendre les mots de Xavier Simon, DG Cision France et Europe du sud, ce que revendique ce manifeste:

  • Être Eclaireur de Marques, c’est comprendre que l’influence est bien plus qu’une simple solution d’amplification, qu’elle induit de forts enjeux en termes de narration, de création, d’expertise, de réputation et de règlementation.
  • Être Eclaireur de Marques, c’est expliquer que plusieurs formes d’influence cohabitent, qu’elles ne poursuivent pas les mêmes objectifs mais sont complémentaires et doivent se pratiquer en toute transparence pour conserver leur authenticité.
  • Être Eclaireur de Marques, c’est vouloir donner une image responsable d’une communication d’influence qui se transforme pour servir des enjeux actuels, sociétaux et environnementaux, et qui peut impacter positivement notre monde.
  • Être Eclaireur de Marques, c’est dire aux Directions de la Communication, que la communication d’influence est désormais une affaire de professionnels : elle est mature, réglementée sur certains aspects, elle est scrutée et doit être experte et authentique.
  • Être Eclaireur de Marques, c’est être toujours à vos côtés pour mettre en lumière votre marque et en protéger la réputation.

Pour télécharger le livre blanc « L’influence digitale par celles et ceux qui la font », rendez-vous ici. Pour lire l’ensemble du manifeste, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.