Cette agence imagine le 1er label à impact social et environnemental dédié aux influenceurs

Cette agence imagine le 1er label à impact social et environnemental dédié aux influenceurs

Influenceurs. Depuis plusieurs mois, le comportement de certains créateurs de contenu est pointé du doigt. On leur reproche de s’associer à des entreprises qui ne se préoccupent pas de l’état de notre planète ou de multiplier les voyages à l’autre bout du monde. Comment sensibiliser au mieux ces influenceurs à faire évoluer leur métier pour qu’ils ne collaborent qu’avec les annonceurs aux belles valeurs? Où peuvent-ils être épaulés pour trouver de l’aide? C’est pour répondre à ce manque que Ryan Gault, fondateur de l’agence Akrobate, a décidé de se lancer dans un nouveau projet.

Le 13 septembre, il a annoncé sur LinkedIn la création du « Content Creator For Good ». « C’est le 1er label à impact social et environnemental dédié aux créateurs de contenus sur les réseaux sociaux », écrit-il dans son post. L’objectif de ce label est de créer un cercle d’influenceurs prêts à se former et à comprendre comment faire évoluer leur métier. « Il s’agit d’une communauté de créateurs, d’une volonté, d’une attention, d’une envie d’avoir un impact positif sur notre société au travers de nos réseaux sociaux« , poursuit-il.

Un outil pour emmener les influenceurs encore plus loin

Les créateurs de contenu qui souhaitent entrer au sein de ce label, doivent remplir un formulaire d’adhésion. Il est précisé dès la page d’accueil ce qui est attendu de ce projet: « Faire de chaque créateur, un moteur de transition et de chaque communauté, l’énergie de cette transition. » Les profils qui souhaitent s’inscrire doivent répondre à plusieurs critères. Il leur est par exemple interdit de faire la promotion d’entreprises de dropshipping. Ils doivent en revanche publier du contenu « éthique, transparent et qui apporte de la valeur à votre communauté » et la sensibiliser aux enjeux environnementaux.

Au sein de ce label, Ryan Gault espère pouvoir bientôt proposer des échanges avec les influenceurs. Il aimerait notamment proposer des sessions de sensibilisation à l’écologie, de l’accompagnement dans la réalisation de bons placements de produits ou encore de partager les bonnes pratiques et des règles publicitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.