Pour prévenir du suicide, cet influenceur imagine une musique

Pour prévenir du suicide, cet influenceur imagine une musique

YouTube. Les influenceurs qui se lancent dans la musique sont nombreux, mais certains se différencient des autres. Quand les premiers imaginent un son pour s’amuser, d’autres le font avec un message plus sérieux derrière. Leurs paroles et les images du clip viennent sensibiliser à une cause. C’est dans cette seconde catégorie que le créateur de contenu Un garçon stupide peut se classer. Le 11 juillet, l’influenceur a publié un clip musical sur sa chaîne YouTube.

« Je suis fier de vous dévoiler cette nouvelle musique: “31.14”, une musique que j’ai écrite et interprétée avec mon petit-copain Lorenzo Tenisci« , indique fièrement Franck, le vrai prénom du créateur de contenu. Avec cette musique, le couple a décidé de parler d’un sujet plus que sérieux: l’envie d’en finir quand on ne se sent pas à sa place. Au travers du clip, nous pouvons ainsi suivre un personnage qui ne se sent pas bien ni chez lui ni en cours, qui semble harceler et incompris de ses proches, notamment de ses parents. « C’est une musique qui parle d’un problème énorme chez les jeunes aujourd’hui, l’explosion des pensées et des gestes suicidaires chez les adolescents », indique l’influenceur.

La nouvelle musique de l’influenceur Un garçon stupide sur le suicide

Pour résumer le message plus clairement, le nom de la musique n’a pas été choisie au hasard. Il s’agit du numéro national de prévention du suicide. « Pourquoi 3114? Ce sont 4 chiffres qui peuvent sauver 1 vie. En effet, il s’agit d’un numéro, le numéro national de souffrance et de prévention du suicide. Un numéro gouvernemental créé par le ministère de la santé. Un numéro si important, mais si peu connu. Un numéro qui aurait pu éviter certaines choses de mon passé, donc je me dois de vous aider à le connaître aujourd’hui« , indique sur Instagram Un garçon stupide.

La musique « 31.14 » est disponible sur toutes les plateformes de streaming. Le créateur de contenu n’en est pas à sa première musique. En juin dernier, il avait déjà partagé un morceau en hommage à son papa et une plus tôt dans l’année, en mars, au sujet des commentaires négatifs reçus sous ses contenus. L’ensemble de ces textes essaient de faire passer un message bien précis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.