Cyprien se confie sur ses projets et sa relation à YouTube

Cyprien se confie sur ses projets et sa relation à YouTube

YouTube. Les années passent et l’image que l’on a de certaines personnalités ne changent pas. C’est le cas de Cyprien. Sa carrière a débuté et explosé grâce à YouTube et son travail autour des podcasts vidéos, un format bien apprécié des utilisateurs de la plateforme il y a quelques années. Aujourd’hui, le créateur de contenu se concentre sur de nombreux autres projets disponibles sur différentes plateformes, mais reste ce YouTubeur que l’on a adoré suivre il y a plusieurs années. Dans une interview exclusive accordée à L’ADN, le vidéaste se confie sur son rapport aux réseaux sociaux et sur ses envies.

Dans cet entretien, nous y apprenons par exemple que Cyprien aura toujours un lien particulier avec YouTube. Néanmoins, la plateforme ne lui permet pas d’assouvir toutes ses envies. « C’est vraiment là où je me sens spontanément le plus à l’aise. Mais avec le temps, j’ai appris que ce n’est pas le meilleur endroit pour tous mes projets. La fiction, par exemple, n’est pas du tout à la mode sur YouTube. Les gens préfèrent des contenus plus spontanés, des challenges, du replay de stream ou du featuring », confie-t-il. Le nombre de fictions publiées sur sa chaîne a donc été drastiquement ralenti.

Après YouTube, Cyprien se concentre sur Twitch

Aujourd’hui, le créateur de contenu semble se consacrer à d’autres projets, à commencer par son émission sur Twitch « 301 vues ». Aller sur cette nouvelle plateforme lui offre l’opportunité de se rapprocher davantage de sa communauté, d’avoir « un lien direct avec les gens » ou encore « une spontanéité ». En plus de tisser des liens différents avec ses abonnés lors de ses lives, Cyprien apprend également à financer ses projets de manière différente. Pour ce programme, le vidéaste s’est inscrit sur Patreon. Les utilisateurs peuvent l’aider à récolter chaque mois une somme d’argent pour poursuivre la diffusion.

« On a arrêté les subs sur Twitch pour se concentrer sur Patreon. Mais ce fonctionnement n’est pas suffisant pour financer toute la saison », indique Cyprien. L’émission demande la mobilisation d’une équipe d’une dizaine de personnes. Pour la prochaine saison, le créateur de contenu réfléchit à de possibles partenariats avec des entreprises. Enfin, même s’il est très intéressé par d’autres plateformes que YouTube, TikTok est loin de l’attirer. « Pour moi, TikTok guide trop sur ce que tu peux voir ou pas. Tu es plus spectateur qu’acteur. Et puis, en tant que créateur, je n’ai pas assez les codes, je pense », se justifie-t-il. Le YouTubeur prend également le temps de revenir sur l’affaire Léo Grasset et donne quelques conseils pour se lancer en vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.