Pourquoi TikTok Shopping est abandonné en France, et ailleurs en Europe

Pourquoi TikTok Shopping est abandonné en France, et ailleurs en Europe

TikTok. La révolution du live shopping n’aura pas lieu. En 2021, TikTok en était pourtant certain, ce nouveau levier ecommerce allait révolutionner notre manière de consommer, et plus précisément celle des jeunes. Pour en être si sûre, l’équipe se basait notamment sur le succès de ce type de commerce en ligne en Asie. Depuis 2017 là-bas, le live shopping augmente de plus de 300% chaque année. Il a fini par atteindre les 300 milliards de dollars en 2021, soit le double de 2020. Mais ce qu’il se produit en Chine notamment, ne semble pas avoir le même effet en Europe.

Depuis la fin de l’année dernière, TikTok avait lancé au Royaume-Uni l’outil « On Trend ». Cette plateforme offrait l’opportunité aux marques de réaliser des live shopping. Mais l’audience n’a pas été au rendez-vous, rapporte le Financial Times. L’événement organisé en décembre n’a pas généré énormément de ventes. Les influenceurs sollicités pour mettre en avant « TikTok Shop », le nom donné à ses lives shopping, ont rapidement abandonné le projet. Pour la suite, et si le lancement avait fonctionné, l’application aurait dû déployer ce format en Allemagne, en France, en Italie et en Espagne, et espérait le lancer aux États-Unis dans le courant de l’année. Mais selon le Financial Times, TikTok aurait tout bonnement abandonné l’idée. Pour le moment, l’équipe se concentre uniquement sur le succès que ces directs pourraient avoir au Royaume-Uni, avant certainement de tout laisser tomber ou de le développer à plus grande échelle.

Cette décision intervient alors que TikTok à Londres et aux États-Unis est dans la tourmente. Au Royaume-Uni, une récente enquête a dévoilé des conflits en interne, concernant les conditions de travail. « Une éthique d’entreprise agressive qui va à l’encontre des pratiques de travail habituelles au Royaume-Uni », est notamment pointée du doigt. De l’autre côté de l’Atlantique, l’application risque une nouvelle fois d’être bannie. La Commission fédérale des communications a lancé un nouvel appel au boycott de la plateforme appelant Google et Apple à retirer TikTok de leurs magasins d’applications. « TikTok récolte des quantités de données sensibles, qui sont, selon de nouveaux documents, accessibles à Pékin. L’application collecte l’historique de recherche, enregistre les frappes de clavier, les données biométriques, les brouillons textes et les métadonnées. De plus, il collecte les textes, images et vidéos qui sont enregistrées sur l’application par les utilisateurs « , indique dans un tweet Brendan Carr, à la tête de cette Commission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.