Quand les propriétaires d’animaux veulent en faire des influenceurs à tout prix

Quand les propriétaires d’animaux veulent en faire des influenceurs à tout prix

Influenceurs. Peu importe la plateforme, les vidéos de chats ou de chiens ont toujours été nombreuses. Et pour cause, on adore les regarder. Depuis quelques années, certains propriétaires d’animaux de compagnie arrivent même à monétiser les profils de leurs animaux grâce aux placements de produits. Si au départ, et pour beaucoup encore aujourd’hui, ouvrir un compte pour son chien ou son chat est simplement pour montrer au monde entier la beauté de son animal, pour d’autres, l’envie d’en faire une star des réseaux sociaux est très présente. Pour prouver cette tendance, l’assureur américain ManyPets a mené son enquête. 2000 propriétaires de chiens et de chats ont été interrogés.

Les chiffres qui en ressortent sont assez parlants. 35% des propriétaires ont ouvert un compte sur un réseau social pour mettre en avant leur animal de compagnie. Beaucoup d’entre eux partagent davantage sur ce profil plutôt que sur leur personnel. Ils sont 89% dans ce cas. À force de publications presque quasi quotidiennes, le nombre d’abonnés est plus du côté de leur animal. Les propriétaires sont un sur quatre a espéré voir leur animal devenir un influenceur.

40% de leurs fils d’actualité se concentrent sur les animaux

Même si ces chiffres montrent l’envie de mettre en valeur sa boule de poils sur les réseaux sociaux, cela ne signifie pas pour autant que leurs parents ne se préoccupent que de ça. Ils sont eux-aussi consommateurs de ce genre de contenus, car ce sont de véritables passionnés d’animaux. Selon l’étude, ils sont 40% à voir leur fil d’actualité remplit de publications animalières.

D’après Loni Edwards, auteur et fondatrice de la Dog Agency et de PetCon, « la plus grande leçon à retenir est que la majorité de ces influenceurs sont tombés dedans et font quelque chose qu’ils aiment, et cela transparaît dans le contenu et rend les gens heureux. Vous construisez une communauté de personnes qui ont des passions similaires aux vôtres », précise-t-elle au New York Post. Aujourd’hui, en France, comme à l’étranger, de nombreux animaux sont devenus des « petfluenceurs ». Maya The Samoyed réunit, par exemple, plus d’un million d’abonnés sur Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.