Press "Enter" to skip to content

Pendant la Covid-19, 44% des influenceurs ont continué de voyager

Influenceurs. Les créateurs de contenu spécialisés dans le voyage ont dû repenser leurs activités en 2020. Avec l’arrivée de la crise sanitaire et le confinement, ces influenceurs ont réfléchi à de nouvelles publications pour garder ce lien privilégié avec leur communauté. Par exemple, Bruno Maltor a réfléchi à de nouvelles vidéos. Sur YouTube, il a pris le temps de raconter des anecdotes de voyage jamais partagées ou de donner des conseils. Sur TikTok, le vidéaste monte des images inspirantes pour inciter au voyage.

Malgré tout, ces créateurs de contenu spécialisés dans le tourisme ont continué de travailler en 2020 après s’être adaptés. C’est ce que révèle une nouvelle étude menée par Interface Tourisme. Une cinquantaine d’influenceurs évoluant dans ce domaine ont été interrogés pour faire un état des lieux de la situation. La crise sanitaire n’a pas freiné l’envie des acteurs du tourisme et des marques de travailler à leurs côtés. 60% des créateurs de contenu interrogés ont poursuivi leurs collaborations en 2020.

Des influenceurs voyage qui prennent du recul

Le coronavirus a limité les déplacements, mais les influenceurs ont quand même pu voyager, notamment entre les deux confinements. Ainsi, ils sont 44% à avoir pu continuer de travailler dans des destinations beaucoup plus proches qu’habituellement. 53% étaient localisées en France, 26% au sein de l’Union Européenne et 21% au-delà. « L’étude dévoile également que deux catégories de destinations seront particulièrement plébiscitées par les influenceurs quand la situation permettra de voyager à nouveau: les destinations paradisiaques comme la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française ou encore les Seychelles, et les destinations nature comme la Croatie, l’Islande, la Colombie ou le Pérou », précise Clara Gomes, Responsable Digital

Cette année si particulière leur a quand même permis de prendre du recul. L’intégralité des répondants confie être prêts à voyager autrement, notamment en devenant plus soucieux de la planète. Cette prise de conscience passe par le besoin de réduire son empreinte carbone, de se tourner vers des voyages plus éthiques ou encore en privilégiant les destinations proches et faciles d’accès.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.