Press "Enter" to skip to content

Oceans Apart: EnjoyPhoenix met fin à sa collaboration avec la marque pour une bonne raison

Influence marketing. Depuis plus de deux ans, une marque de leggings investit les réseaux sociaux et notamment Instagram grâce aux influenceurs. Oceans Apart est une marque allemande assez récente qui commercialise une large gamme de tenues de sport. Pour mettre en avant ses produits, l’entreprise s’est tournée dès son lancement vers les créateurs de contenu en leur offrant des collections complètes pour qu’ils en fassent la promotion.

En France sur Instagram, de nombreuses créatrices de contenu en font régulièrement la mise en avant, moyennant une rémunération et en indiquant un code promotionnel. Oceans Apart a conquis rapidement le coeur des sportifs sur les réseaux sociaux avec des arguments de vente qui font mouche. La marque se targue d’être écoresponsable et vegan. Mais l’est-elle vraiment?

Depuis le mois de décembre, des créatrices de contenu comme Anne Dubndidu ou encore Iznowgood ont décrypté la communication du site Internet. Et leur verdict est sans appel. « J’ai du mal à comprendre comment ils ont pu se positionner écoresponsable alors qu’il n’y a rien, rien du tout. Sur leur site, ils n’essaient même pas de se défendre sur ce point-là. […] Ils sont champions du green whashing si on peut dire », précise Iznowgood dans sa vidéo sur le sujet.

Oceans Apart, une marque qui ne correspond plus aux valeurs d’EnjoyPhoenix

Ses contenus ont été lus avec attention par leur communauté et celle des autres créateurs de contenu qui ont pris l’habitude de mettre en avant leurs produits. Parmi ceux qui ont reçu des alertes de leurs abonnés, il y a Marie Lopez alias EnjoyPhoenix. Dans son vlog daté du 1er février, elle explique avoir mis fin à la collaboration avec le site. C’est « une marque de vêtements de sport avec laquelle j’ai eu l’habitude de travailler ces deux dernières années. J’étais payée pour faire des stories et des posts avec les vêtements. J’ai toujours été honnête avec vous concernant mon amour pour ces produits. J’ai toujours aimé la qualité, j’ai toujours aimé le design, je les trouve assez performant. Je me sens bien dedans », tient-elle à préciser.

Malheureusement, si les produits sont de qualité, Oceans Apart « ne colle peut-être pas à 100% avec à ce que j’aspire », poursuit-elle. « Mon agence leur a fait part de mes inquiétudes, de la non-transparence sur l’endroit où c’était fabriqué. J’ai émis le souhait d’arrêter de travailler avec eux tant qu’ils n’étaient pas plus transparents sur la provenance des produits et sur beaucoup de choses », conclut-elle. Les autres influenceurs vont-ils suivre le même mouvement?

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.