Press "Enter" to skip to content

Le Royaume-Uni enquête sur TikTok pour savoir si l’application représente une menace

TikTok. La date fatidique approche aux États-Unis, et aucune solution n’a pour le moment été trouvée. TikTok va-t-elle disparaître des applications pour les utilisateurs américains? La réponse devrait arriver d’ici quelques semaines, en attendant, nous pouvons regarder du côté du Royaume-Uni. La plateforme de ByteDance y a aussi un avenir incertain. Le gouvernement britannique serait en train de réfléchir à de possibles restrictions de l’application en raison de préoccupations liées à la collecte et au partage de données.

En juillet dernier, le pays avait décidé que la société chinoise Huawei ne ferait pas partie de ses projets de développement du réseau de téléphonie mobile 5G. 35% des équipements devaient être fournis par l’entreprise. La raison de ce revirement de situation? Le gouvernement a eu des inquiétudes concernant la sécurité nationale et l’exposition potentielle des données des citoyens britanniques au gouvernement chinois via des composants 5G. La situation semble similaire en ce qui concerne TikTok.

Des accusations démenties

Depuis plusieurs mois, l’application de ByteDance fait l’objet d’une enquête au Royaume-Uni. Cette étude est menée par le chef du cabinet du Premier ministre Eddie Lister. Elle devrait conclure si oui ou non, TikTok représente ou non une menace aussi importante pour la sécurité que celle de Huawei. Des experts en cybersécurité exploitent le code source pour trouver les réponses. Il semblerait que le réseau social ne soit pas si différent des autres, à savoir Facebook, Twitter et Linkedin.

Face à ces accusations, le directeur général UK et Europe de la plateforme a pris la parole. « Aucune donnée n’est partagée ou donnée au gouvernement chinois, et nous ne leur donnerions pas si on nous le demandait », a précisé Richard Waterworth comme le relaie The Guardian. « J’ai évidemment vu et compris de l’extérieur et de l’intérieur comment l’entreprise fonctionne, et elle opère avec un niveau de professionnalisme, d’intégrité et de transparence qui, je pense, est exactement là où elle devrait être », poursuit-il.  Les données collectées auprès des utilisateurs britanniques et européens sont actuellement stockées aux États-Unis. D’ici trois ans, elle devrait migrer à Dublin où un centre de données sera construit.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.