Press "Enter" to skip to content

Pourquoi les vues des vidéos TikTok ne veulent rien dire

TikTok. Des millions voire des milliards de vues pour des vidéos. C’est ce que l’on peut découvrir en naviguant sur TikTok. L’application se félicite régulièrement des « vues » enregistrées sur ses contenus et les agences également. Il y a quelques semaines, c’est Reech qui publiait une étude de cas sur la campagne menée avec Capri-Sun.

Comme la majorité des annonceurs, la marque a été invitée à lancer un challenge via le hashtag #CapriMove pour toucher un maximum la jeune génération. Pour alimenter ce nouveau défi, une équipe de créateurs de contenu avait été sollicitée pour partager leur vidéo. Cette campagne, si l’on en croit Reech, a été couronnée de succès. « 1.755.000 personnes touchées sur TikTok, plus de 135.000 d’engagement cumulé, plus de 945.000 vues », peut-on ainsi lire sur le blog de l’agence. Les vues frôlent le million, de quoi donner le tournis.

Une vue est égal à …

Aux États-Unis également, les chiffres font rêver. Dernièrement, c’est une campagne menée uniquement sur le territoire américain qui a attiré l’attention. Les vidéos postées via le hashtag #Boorito ont réuni plus de 4 milliards de vues en l’espace de 4 mois. Problème, les États-Unis ne comptent que 26,5 millions d’utilisateurs actifs par mois, comme le souligne Bloomberg. Comment se fait-il que les contenus aient réuni autant de vues?

C’est sur Twitter que la faille a été découverte. Michael Goldstein, spécialiste des réseaux sociaux, a partagé un document interne de TikTok précisant de quelles manières les vues des vidéos étaient comptabilisées. On peut ainsi lire qu’une vue équivaut « au nombre de fois que la vidéo a commencé ». Cela signifie donc que dès qu’un utilisateur voit les premières secondes d’un contenu, une vue est comptabilisée. Ce stratagème permet donc aux vidéos d’enregistrer des chiffres importants sans pour autant être réellement visionnées. De plus, TikTok a mis en place la lecture automatique. Quand une vidéo se termine, une seconde se joue automatiquement. Une manière de plus de faire gonfler les chiffres.

Tiktok ne serait pas la première application à fausser ses données. En 2019, Facebook a été condamné à payer une amende de 40 millions de dollars pour avoir gonflé de 900 % le nombre de vues de vidéos publiées entre le 2014 et 2016.

À regarder ensuite:

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

One Comment

  1. […] Durant la crise sanitaire liée au coronavirus, TikTok a su tirer son épingle du jeu. L’application a en effet réussi à attirer des utilisateurs plus âgés que la moyenne (16-24 ans) qui se sont […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.