La YouTubeuse Sananas n’a pas souhaité faire la promotion de Love Island

La YouTubeuse Sananas n’a pas souhaité faire la promotion de Love Island

Influenceuses. Bien choisir son créateur de contenu pour une campagne d’influence est primordiale. Cette étape est cruciale, nous en avons d’ailleurs longuement parlé dans notre second épisode de notre émission « Follow Friday ». Et encore une fois, lorsque le casting ne fonctionne pas, les influenceurs ne se font pas prier pour en parler.

Le 5 février dernier, l’émission de télé-réalité Love Island diffusée sur Amazon annonçait que Nabilla allait en être l’animatrice. Plusieurs créateurs de contenu ont partagé cette nouvelle sur leurs réseaux sociaux. Ils sont également plusieurs à avoir partagé un code secret pour accéder à la vidéo de présentation. Une campagne bien menée qui visait à toucher le plus large jeune public possible.

Une mésentente qui dure depuis des années

Mais si certains influenceurs se sont réjouis de la nouvelle, d’autres n’ont pas compris pourquoi ils avaient été contactés. C’est le cas de la YouTubeuse Sananas. Il y a plusieurs jours sur Snapchat, elle confiait à sa communauté ne pas comprendre pourquoi le programme l’avait sollicitée. « Je ne suis pas du tout intéressée par ce genre d’émission. Pourquoi tu me contactes pour faire la promo des trucs comme ça?, s’emporte-t-elle devant la caméra. S’il vous plaît, les gars, arrêtez de me harceler avec cette émission. Si vous me suiviez, vous sauriez que ça ne m’intéresse pas du tout », poursuit-elle.

Ce coup de gueule est parvenu jusqu’aux oreilles de Nabilla qui a souhaité lui répondre sans prendre le soin de la citer. « Ça me fait tellement rire ces YouTubeuses beauté qui se prennent pour je-ne-sais-qui, et qui sont là à critiquer les influenceurs. Mais vous vous prenez pour qui? Je pense qu’il est important de rester soi-même sans se prendre pour une autre”. Déjà en mars 2019, l’ancienne candidate de télé-réalité s’était énervée que Sananas n’accepte pas un partenariat parce qu’elle était également sur la campagne. « Tout le monde est légitime. Aujourd’hui, n’importe quelle personne qui est passionnée par le maquillage peut donner son avis sur un produit. Il n’y a pas besoin de faire une école de blogueuse », se confiait alors Nabilla.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.