Press "Enter" to skip to content

L’Islande, une destination victime de son succès à cause d’Instagram

Voyages. EnjoyPhoenix, Guillaume Ruchon ou encore Anil B. ont un point commun. Ces trois influenceurs ont eu la chance de visiter l’Islande pour y créer du contenu. Partagées sur leurs réseaux sociaux, leurs images font toutes envies. Comme les 10 millions de posts publiés avec la localisation. En l’espace de quelques années, l’Islande est devenue une destination à la mode.

Les habitants sont pourtant loin de se réjouir de cette arrivée massive de touristes. Ces derniers ont peur pour la nature et ils ont raison. Il y a quelques semaines, la police du nord-est du pays a partagé des images assez dures. Un voyageur a dévié de sa route. Ses roues se sont enlisées dans l’argile. Conduire en dehors de la route est interdit dans le pays pour préserver la faune. Malheureusement, ce n’est pas la seule personne à avoir un comportement déviant. Les habitants d’Islande ont créé plusieurs pages Facebook pour tous les répertorier.

La nature dégradée

Pour avoir la photo parfaite, ces utilisateurs actifs des réseaux sociaux sont prêts à tout. Monter sur des glaciers, marcher sur de la mousse, faire voler des drones au-dessus des chevaux… La liste est longue. Pour tenter d’alerter les visiteurs sur les conséquences de ce type de comportement, Tourist board Visit Iceland a réalisé plusieurs spots vidéos. L’office du tourisme est même allé plus loin. A l’aéroport, les touristes sont invités à signer une feuille pour laisser les lieux tels qu’ils sont et ne pas uriner dans la nature. Par ailleurs, le canyon de Fjadrargljufur a dû être fermé après le tournage du clip « I’ll Show You » de Justin Bieber. Le site a été fragilisé par l’afflux de touristes et un hiver humide qui endommagent sa végétation.

Si ces décisions envoient un signal fort aux instagrameurs et autres visiteurs, d’autres ont décidé de faire partager leur aventure islandaise différemment. Pall Jokull Petursson, guide et photographe, anime des visites. Il a expliqué à la BBC que « les bons instagrameurs essaient de montrer différentes façons de profiter de la nature. Nous n’étiquetons pas les endroits hors des sentiers battus que nous voulons protéger le plus longtemps possible. Certains endroits sont devenus « insta-famous » sans jamais dire où ils se trouvent, mais ils finissent par être connus de tous », précise-t-il.

D’autres photographes déplorent le comportement de ces amateurs. Ben Simon Rehn dénonce d’autres comportements. « Les photographes de paysages apparaissent si proches du monde naturel et aimer le plein air, mais semblent ensuite oublier ou échouer quand il s’agit de la compréhension la plus simple des lois pour le protéger », conclut-il.

Tout au long de l’été, la rédaction vous propose de découvrir les conséquences de l’afflux de visiteurs dans certaines zones. Ces sites ont été mis en avant par différents instagrameurs lors de voyage. Ont-ils raison de pousser leurs communautés à se rendre à ces endroits?
Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.