Press "Enter" to skip to content

Les vlogs débarquent sur l’IGTV d’Instagram

Instagram. Les IGTV ont le vent en poupe. Il y a plus d’un an, le réseau social lançait un nouvel outil. Il devait permettre aux utilisateurs de partager des vidéos pouvant aller jusqu’à une heure. Un vrai changement quand les vidéos dans les feed ne peuvent durer que quelques secondes.

Instagram a eu du mal à imposer cette nouvelle fonction. Au départ, les vidéos n’apparaissaient pas dans le fil d’actualité. L’utilisateur devait alors faire trois clics pour accéder aux contenus, un geste trop long sur internet. La plateforme a très bien compris ce point négatif et a donc intégré le format aux comptes.

Le 23 mai dernier, l’outil a reçu une nouvelle mise à jour. Instagram offre désormais la possibilité à ses utilisateurs de réaliser des vidéos au format paysage. « Notre objectif ultime est de faire d’IGTV une destination de contenu de qualité, peu importe la façon dont le contenu est filmé, afin que les créateurs puissent s’exprimer comme ils le souhaitent », explique le réseau social dans un communiqué de presse.

Les vlogs ont leur place sur IGTV

Depuis le début de l’année, les influenceurs ont su intégrer ce format à leur création de contenu. Beaucoup d’entre eux, spécialisés dans le lifestyle, en profitent pour partager des vidéos où ils présentent des tenues.  Depuis peu, certains utilisent les IGTV pour publier leurs vlogs.

Sulivan Gwed à Los Angeles, Ophélie Duvillard dans les Cévennes ou encore Wendy Swan en Jordanie. Le format vlog n’est plus seulement dédiée à YouTube. L’IGTV propose désormais le même espace d’expression. Pour certains influenceurs, c’est bien plus intéressant de poster leurs vidéos sur Instagram où se trouve la majeure partie de leur communauté. Les vidéos sur leurs vidéos sont en nettes hausses par rapport à la plateforme de vidéo.

D’un autre côté, des YouTubeurs comme StyleTonic « boudent » la plateforme. Dans le dernier vlog de la jeune femme, la musique a été supprimée à deux reprises pour atteinte aux droits d’auteur. « Quand je suis revenue sur YouTube avec mon vlog de Saint-Barth’ et Coachella, je l’ai publié deux fois. […] Les deux fois YouTube m’a supprimé la musique pour droits d’auteur. […] Ca m’avait un peu saoulé de YouTube, du coup j’ai un peu boudé », raconte-t-elle dans sa dernière vidéo. Le contenu a directement fini sur Instagram.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *