Press "Enter" to skip to content

En plein confinement, pourquoi les YouTubeurs notent une baisse de leurs revenus

YouTube. Une crise qui pourrait faire plus de mal que celle de 2008. C’est l’analyse que fait l’Interactive Advertising Bureau (IAB) de la situation actuelle liée à l’épidémie de coronavirus. Sur 400 professionnels interrogés, 70% d’entre eux ont déjà stoppé leurs dépenses publicitaires prévues pour les prochains mois. 16% sont encore en cours de réflexion. Un quart des personnes ayant répondu, ont mis en pause leurs dépenses publicitaires pour la fin du premier trimestre et du second. En ce qui concerne plus spécifiquement les publicités en ligne, l’IAB note une biasse d’un tiers depuis le début de l’épidémie.

Ces baisses affectent l’économie de nombreuses entreprises comme les médias web mais également les réseaux sociaux. Les créateurs de contenu et notamment les YouTubeurs sont particulièrement touchés. Ils sont nombreux à gagner de l’argent grâce à leurs vidéos car des annonceurs diffusent leurs messages avant le lancement du contenu. Mais alors que l’univers du tourisme est en pause ou encore qu’il n’est pas possible de lancer un nouveau produit, les campagnes publicitaires sont nombreuses à avoir été reportées. Le consultant pour YouTube Carlos Pacheco, explique que les dépenses publicitaires sur la plateforme ont baissé de 50% depuis le mois de février. Conséquence: les vidéastes ne gagnent pas autant qu’habituellement.

Des vues qui montent, des revenus qui baissent

Sur la plateforme, les créateurs de contenu sont rémunérés selon le nombre de fois qu’une publicité est visualisée avant ou pendant leur vidéo. Suivant la chaîne et les thématiques traitées, le CPM (le « coût pour mille » vues) varie. Certains empochent 20 dollars quand d’autres ne sont qu’à 12. Ce chiffre dépend également des annonceurs et du budget qu’ils investissent. Étant donné que les dépenses publicitaires sont en berne, ce CPM est lui aussi en baisse et donc les revenus des YouTubeurs suivent la même courbe.

Le 23 mars, c’est Hank Green, vlogueur derrière la chaîne Vlogbrothers qui compte 3,3 millions d’abonnés, qui s’exprimait sur Twitter à ce sujet. « Les CPM sur l’ensemble de nos chaînes réunies ont baissé d’environ 30% », expliquait-il. En parallèle, il note que les vues ont augmenté de 5% sur la même période. Rien d’étonnant puisque de nombreuses personnes sont confinées chez elles et donc plus disponibles pour regarder du contenu en ligne. La chaîne pour les enfants qu’il gère également a quant à elle explosé. Le compte enregistre une augmentation de 300% du nombre de vues. Depuis le mois de mars, l’audience sur YouTube a augmenté de 63% selon Neal Mohan, Chief Product Officer de la plateforme.

L’audience est présente mais les annonceurs ne suivent pas. Ce qui ne doit pas démoralisé pour autant les créateurs de contenu: c’est le moment de capter une audience!

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

One Comment

  1. - - 21 avril 2020

    […] Lire En plein confinement, pourquoi les YouTubeurs notent une baisse de leurs revenus […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.