Press "Enter" to skip to content

Pour Kenza Sadoun el Glaoui, évoquer le coronavirus sur Instagram est « un devoir »

Influenceurs. Timides jusqu’à présent sur le coronavirus, les utilisateurs des réseaux sociaux partagent de plus en plus de messages liés au confinement. Avant toutes ces alertes et informations données par le gouvernement, la blogueuse Kenza Sadoun el Glaoui (La revue de Kenza) a publié une longue stories sur Instagram il y a quelques jours. Pendant 5 minutes, elle s’est questionnée sur la présence de personnes dans les parcs et aux terrasses de cafés parisiens. « Je voulais juste pointer du doigt l’irresponsabilité de certains. Ce n’est pas du faux ce qu’il se passe », explique-t-elle à sa communauté.

La créatrice de ce contenu ne se met pas dans la peau d’une « donneuse de leçons » mais à souhaiter partager un message de « bienveillance ». L’instagrameuse n’a pas l’habitude de prendre la parole sur des sujets politiques de ce type. Elle préfère d’habitude s’en écarter. Pourquoi a-t-elle choisi en pleine épidémie de coronavirus de prendre le temps de parler à sa communauté bien avant qu’Emmanuel Macron ne fasse son allocution?

« Je me suis sentie obligée de le faire »

Kenza se classe dans la catégorie des créateurs de contenu « lifestyle ». Elle parle quotidiennement de mode et de beauté. Des sujets que certains vont juger bien légers au vu des différentes actualités. La blogueuse a donc décidé de prendre la parole par obligation. « Je pense que c’est du devoir de chaque personne avec une communauté engagée d’en parler. Je me suis sentie obligée de le faire. Je me suis dit que ça serait bizarre de communiquer comme si tout était normal, sur les choses un peu futiles, un peu sympas comme si rien ne se passait », explique-t-elle à la rédaction de Les Gens d’Internet.

Cette prise de parole est aussi une manière pour elle de se confier à sa communauté sur l’avenir de ses publications. Kenza compte bien profiter de ces semaines de confinement pour multiplier les contenus puisqu’elle ne peut plus, pour le moment, exercer son métier. « J’ai prévu de faire des vidéos pour divertir un peu les gens, même me divertir moi », nous confie-t-elle. Entre les sujets sérieux liés à l’évolution du coronavirus en France, la créatrice de contenu veut également parler mode et beauté mais aussi évoquer le confinement.

Si Kenza n’a attendu personne pour évoquer la crise sanitaire sur ses réseaux sociaux, certains créateurs de contenu pourraient être sollicités pour le faire. Depuis le jeudi 12 mars, l’agence Kolsquare a ouvert sa plateforme gratuitement aux gouvernements et autres institutions. L’objectif est de relayer les informations de « bonnes pratiques » (numéros à appeler, gestes à adopter…) aux utilisateurs des réseaux sociaux via les créateurs de contenu.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.