Place de la paix, l’outil pour lutter contre le sexisme sur Twitch imaginé par des streamers

Place de la paix, l’outil pour lutter contre le sexisme sur Twitch imaginé par des streamers

Twtich. Au début du mois de décembre, le streamer Billy affirmait dans un live sur Twitch vouloir aider les utilisateurs, notamment les utilisatrices, victimes de harcèlement. Son idée était alors de proposer aux créatrices de partager la liste des comptes bannis à tous les streamers. « Le but c’est qu’en gros toute la block list de ces streameuses là, elle soit communiquée sur un Discord avec tous les streamers et streameuses qui veulent faire partie du truc. Cette block list, il faut qu’on l’applique tous sur tous nos streams », indiquait-il. Aujourd’hui, son idée est plus aboutie et a un poil changé.

Dans un nouveau live, Billy a annoncé le lancement de « Place de la paix » avec Aminematue. « Place de la paix (PDP) est un bot qui agit à la façon d’une tourelle de surveillance sur le tchat des streamers », précise-t-il dans un thread sur Twitter. L’objectif est de lutter contre les personnes qui ont un comportement sexiste, misogyne ou raciste. C’est une aide pour soutenir le travail des modérateurs dans le chat. Ces derniers n’auront qu’à mentionner @PDP_Bot suivi du pseudo à surveiller. « Une fois qu’une personne se fait mentionner par le bot, elle est mise sous silence dans toutes les chaînes de streamers présentes dans le réseau PDP. Elle ne pourra plus y écrire de message pendant 24H, jusqu’à qu’une autre équipe de modération lève ou valide cette suspension de façon définitive« , poursuit-il.

Une fois bannie, cette personne n’aura plus l’occasion de commenter ni d’échanger avec les créateurs. Billy tient à préciser que « Place de la paix » ne fonctionne que pour des sujets autour du sexisme, de la misogynie ou encore du racisme. Le spoil ou autre devra être banni manuellement par les modérateurs. « L’outil existera jusqu’à temps que les partages de banlist (fonctionnalité Twitch récente) pourront avoir un motif et être étendue à plus de 30 comptes (limite max actuelle), car ça peut poser un réel problème d’être ban de 100 chaînes par exemple », conclut-il.

Les streamers souhaitant faire partie de cette initiative sont invités à s’inscrire sur le site. Tout est renseigné pour mettre en place le bot. Un serveur Discord sera bientôt créé pour « affiner » l’outil tous ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.