Linktree veut aider les influenceurs à monétiser du contenu exclusif

Linktree veut aider les influenceurs à monétiser du contenu exclusif

Influence marketing. Les grandes plateformes aujourd’hui cherchent toutes à attirer le regard des influenceurs. La Creator Economy est en plein mouvement dans de nombreux pays et notamment aux États-Unis où les créateurs de contenu souhaitent devenir moins dépendants des plateformes et de leurs partenariats. Ils réfléchissent donc à des moyens pour monétiser leurs contenus autrement. L’une des solutions trouvées est celle de proposée du contenu exclusif, accessible seulement après avoir payé un abonnement ou un accès.

C’est sur ce principe que Linktree souhaite se positionner. La plateforme spécialisée dans le partage de lien, compte actuellement 30 millions d’utilisateurs et génère environ 1,5 milliard de visites uniques par mois sur le contenu partagé. De nombreux créateurs passent par cet outil pour réunir l’ensemble de leurs liens sous un même format. Mais l’équipe veut aller plus loin en leur offrant la possibilité de faire payer leur communauté pour accéder à des publications exclusives. Linktree lance en bêta-test, selon des informations révélées par TechCrunch, son offre Payment Lock.

Une option Linktree intéressante pour les influenceurs

Via cette option, les créateurs auront la possibilité de partager un PDF, une photo ou tout autre contenu à leur communauté. Cette dernière devra cependant débourser une certaine somme pour y accéder. L’objectif n’est pas de vendre un produit, mais bien quelque chose de plus « virtuelle ». Les utilisateurs pourront accéder à ce document autant de temps qu’il souhaite, même si le lien est ensuite supprimé. « Le lancement de Payment Lock est une version bêta, et sa fonctionnalité est actuellement limitée aux liens classiques, c’est-à-dire de simples liens vers des éléments tels que des fichiers, des PDF, qui ne font pas partie d’une intégration de plateforme plus large », tient cependant à préciser la plateforme.

Par la suite, Linktree aimerait que des liens renvoient vers divers contenus, comme de la musique, des vidéos, des listes de lecture, des tableaux, des frais pour rejoindre les groupes de messagerie, des plans d’entraînement, des recettes, des documents, des photos, des textes ou encore des prises de rendez-vous pour être coaché. L’application n’a pas précisé quand est-ce que tous ces tests débuteront.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.