20% des actifs en France ont trouvé leur emploi grâce aux réseaux sociaux

20% des actifs en France ont trouvé leur emploi grâce aux réseaux sociaux

Social media. Vous les voyez ces annonces d’emploi qui sont partagées sur LinkedIn? Depuis plusieurs années, elles sont de plus en plus nombreuses. Pour certaines offres, les candidatures peuvent aller jusqu’à 500 postulants, voire au-delà. Toujours sur LinkedIn, l’équipe de la plateforme a même développé un nouvel outil permettant d’afficher sur son profil, si l’emploi a été trouvé grâce à l’application ou pas. Si l’on en croit ces chiffres, il serait facile de penser que les professionnels ont désormais pris l’habitude de postuler à des offres directement via les réseaux sociaux.

Les Français sont-ils dans ce cas? Pour répondre à cette question, le cabinet de recrutement Hippolyte RH a commandé une étude à l’Ifop à ce sujet. 1365 actifs de plus de 18 ans ont été interrogés sur cette pratique au mois de mars 2022. Dans un article publié le 22 septembre, l’entreprise de sondages a partagé les résultats. « Si l’utilisation des réseaux sociaux n’est pas encore ancrée dans les habitudes des actifs en poste, elle pourrait s’imposer dans un futur proche », résume l’équipe.

Combien de Français ont déjà postulé à une offre d’emploi sur les réseaux sociaux?

Dans le détail, les Français sont en réalité peu nombreux à avoir déjà publié une offre ou même postulé directement sur les réseaux sociaux. Dans le premier cas, ce sont 31% des répondants qui ont eu ce réflexe à un moment de leur carrière. Dans la seconde situation, ils sont 21% à avoir envoyé leur CV après avoir vu passé une offre d’emploi en ligne. Enfin, 20% de ces actifs font partie des chanceux à avoir eu un résultat concret en postulant de cette manière: ils ont été embauchés.

Si ces chiffres peuvent paraître faibles, ces prochaines années, ils pourraient augmenter. « 30% se voient partager une offre sur les réseaux sociaux, 40% y trouver un travail et 36% postuler directement à une offre sur ces réseaux », indique l’Ifop. « Seuls 11% des actifs en poste ont déjà effectué toutes ces actions, mais il existe une marge de progression importante, puisque la moitié des actifs en poste a déjà fait ou se sent prêt à faire chacune de ces pratiques liées aux réseaux sociaux », poursuit l’organisme de sondages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.