Booba veut lutter contre les « influvoleurs » et voici ce qu’il propose

Booba veut lutter contre les « influvoleurs » et voici ce qu’il propose

Influenceurs. Booba n’a pas dit son dernier mot. Depuis plus d’un mois, le rappeur s’est lancé dans un nouveau combat: dénoncer les abus de certains influenceurs qu’ils considèrent comme des voleurs. Dans ses récentes prises de parole sur les réseaux sociaux, Kopp s’en était pris publiquement à Magali Berdah, fondatrice de Shauna Events. « J’ai dénoncé son système et je continuerai à le faire », écrivait-il sur Twitter au début du mois de juin après une nouvelle altercation entre les deux personnalités. De son côté, l’agente des stars de télé-réalité avait saisi la justice pour dénoncer le cyberharcèlement qu’elle subissait.

Plusieurs semaines se sont écoulées et la colère de Booba ne s’est pas dissipée. Plus que jamais, il souhaite mettre fin aux arnaques orchestrés par certains influenceurs. Aujourd’hui, son combat va un peu plus loin. Le rappeur a décidé de mettre à la disposition son avocat pour lutter contre les « influvoleurs ». « Arnaques financières, fausses promesses d’investissements très lucratifs, objets commandés en ligne et reçus cassés ou défectueux, contrefaçons… Les influvoleurs arnaquent les marques qui les sponsorisent et surtout arnaquent des milliers de gens qui les croient, les suivent, ou commandent à travers eux en croyant faire des affaires. Non seulement je vais dénoncer ce système partout, mais je mets à disposition de tous ceux qui l’ont subi, mes équipes d’avocats« , indique-t-il sur Twitter le 27 juin dernier.

Quand Booba part en guerre contre les « influenceurs voleurs »

Pour faciliter les démarches, Booba a mis en place une adresse mail. Les consommateurs sont appelés à envoyer un message s’ils ont été victime d’une arnaque après avoir acheté un produit mis en avant par un influenceur. « Ce que vous avez subi, toutes les preuves photos, vidéos etc. Et vos coordonnées. Mon équipe juridique vous recontactera. Envoyez vos témoignages et faites circuler l’adresse partout. L’impunité de tous ces vendeurs de fake est terminée », conclut-il. De nombreuses personnes ont réagi à cette annonce en félicitant le rappeur d’utiliser sa notoriété, son temps et son argent pour lutter contre ce problème.

Booba est loin d’être le seul à vouloir informer les plus jeunes et les utilisateurs des réseaux sociaux, sur les arnaques sur les applications. Sur Instagram, des comptes comme « Arnaques des influmenteurs » mettent en avant les produits à ne pas acheter. Le gouvernement a mis en place un site de signalement en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.