YouTube Shorts a su réunir 1,5 milliard d’utilisateurs mensuels

YouTube Shorts a su réunir 1,5 milliard d’utilisateurs mensuels

YouTube. L’objectif était de concurrencer TikTok et le pari semble réussi. En septembre 2020, après l’explosion de TikTok durant le confinement, YouTube a décidé de lancer son offre de vidéos courtes baptisée les shorts. Près de trois ans après son lancement, la plateforme a atteint un nouveau palier. Dans une communication à la mi-juin, le réseau social a revendiqué 1,5 d’utilisateurs mensuels sur cette nouvelle fonctionnalité. En janvier dernier déjà, YouTube se félicitait des vues records enregistrées via ce nouveau format.

Avec l’arrivée des Shorts, les YouTubeurs ont aujourd’hui la possibilité de faire de la vidéo courte et de la vidéo longue. C’est pourquoi, dans une récente interview, Neal Mohan, directeur produit chez YouTube, a tenu à partager un nouvel axe de communication. Dorénavant, les vidéastes sur la plateforme sont qualifiés de créateurs « multiformats ».

Pour développer leur communauté, ces influenceurs ont su imaginer des méthodes « vraiment innovantes » pour se différencier les uns des autres. « Lorsque nous avons lancé Shorts, nous savions que nous apportions un nouveau format important au répertoire de YouTube pour les créateurs, mais un sous-produit puissant a été de voir toutes les nouvelles façons étonnantes dont Shorts aide à revigorer la chaîne existante d’un créateur ou à informer une nouvelle stratégie de contenu », a précisé Mohan dans une déclaration.

En choisissant de communiquer à ce sujet, l’équipe de YouTube rassure également. Malgré la perte de visibilité chez certains créateurs, il est possible de renouer avec son public en se challengeant sur de nouveaux formats. Dans un récent communiqué de presse, le YouTubeur Ian Boggs s’est félicité de son utilisation des shorts. « Lorsque je crée des histoires qui sont facilement consommables par le biais de courts métrages et qui deviennent souvent virales de ce fait, les spectateurs sont impatients de regarder mon contenu long format également », explique-t-il. « Cela inclut souvent des courts métrages que j’écris, que je produis et dans lesquels je joue, ainsi que des vlogs et des défis que je m’amuse à réaliser », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.