La ville de Cannes fait appel à une influenceuse chinoise pour promouvoir la destination

La ville de Cannes fait appel à une influenceuse chinoise pour promouvoir la destination

Influence marketing. Le Festival de Cannes a vu défiler de nombreux influenceurs et ce n’est pas terminé! Depuis 2003, la mairie de Cannes souhaite attirer des touristes venus de Chine, déjà fascinés par la ville grâce à l’événement autour du cinéma. Mais ce seul rendez-vous ne semble pas être suffisant pour attirer en masse un nouveau public. Pour tenter de faire venir de nouveaux voyageurs originaires d’Asie, la mairie a opté pour une nouvelle stratégie, celle du marketing d’influence.

Durant quatre jours, une créatrice de contenu chinoise a été conviée pour découvrir les environs de Cannes. Il s’agit de Luo Beijia, 26 ans. Elle habite sur Paris depuis plusieurs années où elle a étudié le commerce international et le marketing. Depuis son arrivée, la créatrice de contenu a ouvert un compte sur le réseau social chinois Douyin. Sa communauté de plus de 300.000 personnes la suit notamment pour découvrir les moindres secrets de la capitale. Elle y partage ses découvertes culinaires ainsi que ses voyages. Avant l’été, elle sort de Paris pour découvrir une nouvelle destination.

Durant son voyage, Luo Beijia a pu découvrir plusieurs endroits de Cannes. La mairie lui avait concocté un programme sur-mesure. La créatrice de contenu s’est rendue sur les îles de Lérins. Elle a dégusté quelques spécialités culinaires des environs et connaît désormais les endroits incontournables de Cannes. L’influenceuse a même eu l’opportunité de réaliser un live au Palais du Festival. « On va faire gagner des petits lots comme ce tote bag avec le logo du Festival de Cannes, ça fait très français », a-t-elle précisé au site de Nice Matin. Ce direct a été diffusé sur l’application développée à Shanghai, Little red book.

À la fin de son voyage, Nice Matin a pu lui demander son avis sur la destination. « C’est une ville élégante et fashion, les jeunes sont dynamiques et les plus âgés sont chics », a-t-elle précisé. Le Suquet est pour elle le lieu à ne pas manquer, car c’est un endroit « romantique où les couleurs sont légères ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.