Pourquoi cette médecin partage des vidéos de prévention sur LinkedIn

Pourquoi cette médecin partage des vidéos de prévention sur LinkedIn

LinkedIn. Le nom de Laure Geisler ne vous dit peut être rien. Cette médecin généraliste, qui a son propre cabinet, est davantage connue sur les réseaux sociaux sous le pseudo « Le coeur net ». Après une formation en journalisme avec une spécialisation dans la santé, la maman de 38 ans a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Il y a deux ans, après un passage à France Televisions et notamment au sein de l’émission Les Maternelles, elle ouvre ses comptes TikTok et Instagram.

« J’ai voulu faire une chaîne de vulgarisation médicale et de prévention. L’idée est de donner plein d’informations aux gens pour qu’ils s’en accaparent et qu’ils maîtrisent leur santé, leur corps, et qu’ils soient un peu plus vigilants. Je me suis rendue compte que ça touchait les personnes et que ça soulevait des interrogations », confie-t-elle au magazine Les Gens d’Internet.

Le contenu bien ficelé, qui traite à la fois des sujets de la sexualité jusqu’à l’utilisation d’un défibrillateur, plaît. Sur TikTok, Laure Geisler réunit plus de 100.000 abonnés. « Certaines de ces vidéos ont vraiment un intérêt en terme de prévention médicale, de la prévention primaire. Ce sont des informations que l’on peut facilement transmettre, comme comment faire un massage cardiaque. Il n’y a pas de cible particulière », poursuit la créatrice de contenu. À la fois des étudiants, futurs étudiants en médecin ou des personnes lambdas qui se questionnent sur leur santé s’abonnent à son compte pour en savoir plus sur ces thématiques variées.

Une médecin sur LinkedIn qui partage ses conseils en vidéo

Pour élargir encore davantage son cercle d’abonnés, Laure Geisler a décidé de publier également sur LinkedIn. Sur le réseau professionnel, elle s’est mise à partager ses vidéos sur l’arrêt cardio respiratoire ou encore son challenge pour Jamy Gourmaud. Pour le moment, seuls deux formats ont été publiés sur son profil, mais ils se démarquent des autres contenus que l’on peut voir sur la plateforme. Alors, pourquoi avoir eu envie de communiquer ici? « On peut tous être confronté à l’une de ces situations dans un moment de notre vie, que ça soit au travail ou ailleurs. Avec LinkedIn, nous pouvons toucher des gens, même s’ils sont ici dans un but professionnel. On peut aussi passer des informations par ce biais-là », confie la médecin.

Être présente sur LinkedIn, lui permet également de faire connaître son travail auprès d’une cible plus professionnelle. « Les réseaux sociaux sont une sorte de vitrine, de CV ». Dans les années à venir, la créatrice de contenu souhaite avoir sa propre émission, c’est pourquoi, elle compte se lancer prochainement sur YouTube. Grâce à sa présence sur les différentes plateformes, et aujourd’hui LinkedIn, elle donne l’opportunité aux associations et autres organismes de collaborer sur des sujets bien spécifiques. « Des structures de prévention qui auraient besoin qu’on parle d’elles me contactent déjà pour réaliser des vidéos. Je prends plaisir à véhiculer des messages de prévention sur mes réseaux sociaux », précise la créatrice de contenu. Dernièrement sur TikTok, Laure Geisler a réalisé un contenu avec Prévention Addiction pour parler de la cigarette et des pilules à base d’oestrogène après 35 ans.

@lecoeurnet Avec Ketty @Prévention Addictions on vous propose un #filmtok de #prevention ! Posez-nous vos questions #tiktokacademie ♬ son original – le cœur net

Ses collaborations et prises de parole se démarquent des autres. Laure Geisler, à cause de sa casquette de médecin, ne peut pas faire de collaborations avec des entreprises comme les autres créateurs de contenu. « Nous n’avons pas le droit de faire de la publicité, d’avoir un lien avec une marque ». Son statut l’autorise seulement à s’associer avec l’une d’entre elles pour parler d’un sujet de santé. Par exemple, si Sephora sort un nouveau shampoing, elle peut réaliser un live sur la santé des cheveux. Il ne lui sera pas possible de mettre en avant le produit.

Médecin généraliste, chroniqueuse sur Brut et dans d’autres médias, créatrice de contenu, maman de trois enfants… les journées de Laure Geisler sont bien chargées. « Côté personnel, ça m’apporte un point de vue créatif, intellectuel. Je me mets à réfléchir pour savoir comment aborder tel ou tel sujet dans des vidéos très courtes avec des informations sourcées. C’est un réel travail, on ne les fait pas sans réfléchir. En étant médecin, on se doit d’être impeccable dans les contenus que l’on propose », conclut la vidéaste. Sa communauté lui rend bien. Elle se rappelle d’ailleurs d’un message récemment reçu d’un étudiant qui lui expliquait que ses vidéos étaient plus faciles à comprendre que ses cours de SVT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.