Être talent manager d’un influenceur, c’est avoir ces 5 compétences

Être talent manager d’un influenceur, c’est avoir ces 5 compétences

Influence marketing. Être talent manager d’un influenceur, qu’est-ce que ça signifie? Quel est son rôle auprès des créateurs de contenu? Lors de notre quatrième Café virtuel de l’influence, organisé avec l’agence Wise Creative, nous avons rencontré Mélissa Berri. Depuis plusieurs années, elle accompagne cinq talents, dans le développement de leurs activités sur les réseaux sociaux. Lors de cette présentation, elle a listé son quotidien. Nous en avons ressorti cinq grandes thématiques à avoir en tête si vous souhaitez vous lancer dans ce métier.

Quelles sont les cinq compétences primordiales à avoir pour être talent manager? Nous vous les avons listées ci-dessous:

  • Être organisé

Recevoir les mails, gérer les réponses, avoir des retours sans cesse avec les marques, suivre les créateurs de contenu dans la création de leurs projets… Le talent manager a des journées bien remplies. Pour ne pas se perdre et se sentir sous l’eau, rien ne vaut une bonne organisation. De son côté, Mélissa Berri gère tout avec un google agenda partagé avec les talents avec qui elle travaille. Elle a ainsi une vue d’ensemble de qui fait quoi, et de ce qu’elle doit réaliser chaque jour. « Il n’y a pas de journée type », tient-elle à préciser.

  • Avoir des compétences juridiques

Accompagner les créateurs de contenu ne veut pas simplement dire répondre à leurs places lors des échanges de mail avec une marque ou de leur suggérer des idées de contenus. Mélissa Berri a notamment été abordé par certains de ses talents pour les accompagner sur toute la partie juridique. « Je relis minutieusement chaque contrat, car pour chaque opération il y a des spécificités. On peut rapidement se retrouver avec un projet où l’on demande une affiche dans le métro, alors qu’à la base, ce n’était pas ça », plaisante-t-elle. Pour avoir une idée de quoi écrire et à quel moment, la talent manager a demandé à des juristes de lui rédiger des contrats types pour plusieurs situations.

  • Connaître le milieu de l’influence

Pour tous les métiers dans l’influence, il faut évidemment s’y connaître un minimum. De son côté, Mélissa Berri lit énormément la presse et suit beaucoup de créateurs de contenu pour comprendre ce qui est tendance, les dernières nouveautés sur les réseaux sociaux, etc. L’objectif est de pouvoir épauler au mieux les talents s’ils ont besoin d’aide sur un projet.

Se renseigner sur le secteur, c’est également repérer des entreprises avec lesquelles travailler. Par exemple, Mélissa Berri est allée démarcher une marque lors du déménagement de l’un de ses talents. Elle a donc aussi une casquette de rapporteur d’affaires.

  • Apprécier le relationnel

Travailler avec des talents, c’est apprécier l’humain. Il ne se passe pas une journée sans que Mélissa Berri ne communique avec l’ensemble de ses talents, avec une marque ou une autre personne évoluant dans le secteur. Il faut donc être à l’aise et savoir développer au mieux son réseau.

  • Savoir être disponible très souvent

Le milieu de l’influence ne s’arrête jamais, même les week-ends. Mélissa Berri tente de se mettre un maximum de limites pour éviter d’envoyer des messages non-stop jusque tard le soir, mais elle souhaite être réactive à chaque demande de ses talents. Cette attitude lui implique d’être souvent connectée peu importe l’heure de la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.