Cet influenceur fait un tour du monde en 10 jours, il s’excuse auprès « des écolos »

Cet influenceur fait un tour du monde en 10 jours, il s’excuse auprès « des écolos »

Influenceur. Alexandre Gigow adore se lancer des défis. Il y a quelques jours, il a pensé à un tour du monde, rapide, en l’espace d’une dizaine de jours. Face à l’enthousiasme de sa communauté, le créateur de contenu a mis son projet a exécution. « C’est parti pour ce Ftour du monde: il y a quelques jours j’avais lancer l’idée comme ça en story. Vous m’avez envoyer pleins de propositions. J’ai jusqu’au 2 mai pour venir partager un ftour avec vous« , précise-t-il dans une publication sur Instagram.

Son tour du monde a donc commencé le 18 avril. Pour sa première destination, il est parti pour Oslo en Norvège. Deux de ses abonnés, Aladdin et Anas, l’ont accueilli chez eux. Ses découvertes culinaires et visites autour de la ville sont à suivre dans ses stories sur Instagram. Pour la suite, le créateur de contenu souhaite se rendre en Egypte, en Indonésie et en Australie. Le tout, rappelons-le, en l’espace de 10 jours. Pour y parvenir, Alexandre Gigow va donc abuser des voyages en avion.

« Désolé à tous les écolos »

Si au moment de l’idée de ce « ftour du monde », une partie de sa communauté a été emballée, une seconde partie a vite déchanté. Dès son premier jour de voyage, l’instagrameur a reçu de nombreux messages dénonçant le désastre environnemental de son périple. « La seule destination qui nous attend tous avec ce genre de comportement, c’est un monde devenu invivable à cause du dérèglement climatique causé par l’homme et ses comportements climaticides comme celui-ci… », lui a envoyé en guise de commentaire à ses images l’un de ses abonnés.

Alexandre Gigow a tenu à leur répondre dans une stories sur Instagram. « C’est vrai que quand j’ai fait le projet, je n’ai pas pensé à l’écologie. C’est un sujet important, mais chacun son combat. Vous, vous vous battez pour certaines choses. Moi je me bats pour d’autres », confie-t-il. « Désolé à tous les écolos. J’espère que vous allez quand même kiffer ce tour du monde », conclut-elle. Malgré ces messages, l’influenceur a décidé de poursuivre son aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.