Ce compte Instagram dédié aux amoureux du Ricard pose aujourd’hui problème, voici pourquoi

Ce compte Instagram dédié aux amoureux du Ricard pose aujourd’hui problème, voici pourquoi

Social media. « Plus jaune que l’or et plus brillant que le soleil, nous sommes Riflon ». En mai 2021, un compte Instagram attire l’attention. Baptisé YourBestRiflon, il met en scène la célèbre boisson Ricard. Les consommateurs se photographient avec un verre de jaune et l’image est ensuite publiée sur la page. Les créateurs du profil ne se sont pas arrêtés là. Au printemps de l’année dernière, ils lancent le concours de Miss et Mister Riflon. Les candidats doivent se prendre en photo avec des goodies de la marque en espérant recueillir un maximum de likes. La presse et les utilisateurs des réseaux sociaux relaient cette actualité insolite.

Cette communication sur les réseaux sociaux est une belle vitrine pour la marque de boisson. Comme l’explique Avenir Santé dans un post de blog, « depuis quelques années, Ricard travaille pour renouveler sa clientèle, longtemps associée à une tranche d’âge vieillissante et « ringarde » ». Quoi de mieux donc que d’investir les applications pour trouver de nouveaux consommateurs? L’entreprise semble bien aidé par ce compte sorti de nulle part. Mais ce profil est loin d’être bien vu par tout le monde.

your best riflon

Certains utilisateurs, Avenir Santé ou encore Le Canard Enchaîné interpellent l’association Addictions France sur cette communication autour d’une boisson alcoolisée. Plusieurs mois après ces signalements, l’organisme a saisi la justice. Une procédure est actuellement en cours et ce vendredi 15 avril, une audience a lieu au Tribunal de Paris. Pourquoi ce compte Instagram, et plus tard TikTok, fait autant de remous auprès des associations de consommateurs? Pour mieux comprendre, il faut se plonger dans la loi du 10 janvier 1991 dite Evin.

Du Ricard sur Instagram?

Cette loi encadre la communication autour des marques d’alcool. Que ça soit en ligne ou ailleurs, il n’est pas possible de parler de ces boissons comme on le souhaite. Il est également interdit d’utiliser des images de célébrités pour le faire, une habitude que semble avoir prise YourBestRiflon. « Toute opération de parrainage est interdite lorsqu’elle a pour objet ou pour effet la propagande ou la publicité, directe ou indirecte, en faveur des boissons alcooliques. Ensuite s’agissant des supports autorisés de la publicité, ceux-ci ne doivent pas être principalement à destination de la jeunesse ou à destination des ligues et fédérations sportives. Par ailleurs, la publicité ne doit être intrusive. Enfin, outre les mentions légales obligatoires, la publicité ne peut porter que sur des éléments définis par le code de la santé publique et revêtir un caractère objectif et informatif », indique au magazine Les Gens d’Internet, Alexandre Bigot, le fondateur du cabinet d’avocats Influxio.

Voir un compte grand public mettre en avant une boisson alcoolisée en rendant le tout fun est ici le souci principal. Avant de saisir la justice, l’association Addictions France a tenté d’en savoir plus sur les auteurs de ce profil. « Je leur ai écrit sur Instagram et ils m’ont répondu en m’expliquant qu’ils allaient retirer tout ce qui pose problème. Ensuite, ils se sont mis en compte privé », précise au magazine Les Gens d’Internet Franck Lecas, responsable du pôle loi Evin à la Direction Communication Animation Associative et Plaidoyer au sein de l’Association Addictions France. Depuis cette première discussion, les publications continuent d’affluer. En description, les auteurs de YourBestRiflon ont tout de même précisé qu’ils n’avaient « aucun lien avec la marque Ricard » et que « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ». Ces mentions ne sont pas suffisantes pour l’association.

En saisissant la justice, l’équipe a surtout envie de mettre un coup de pression aux réseaux sociaux. « Nul n’est censé ignorer la loi », confie Franck Lecas. « Sur Instagram, nous avons signalé à plusieurs reprises les publications. Nous avons reçu une réponse type. On a également fait un courrier à Instagram et à TikTok. Le premier ne nous a jamais répondu. Le second l’a fait en contestant l’illégalité », poursuit-il. « On ne peut pas dire n’importe quoi sur les réseaux sociaux, il faut mettre fin à cette impunité. »

« Il y en a d’autres »

Sur Instagram, le profil est aujourd’hui privé et compte plus de 16.000 abonnés. Sur TikTok, nous n’avons pas réussi à retrouver le profil. Ces plateformes sont-elles dans l’obligation d’agir? « Conformément aux disposition de la loi du 21 juin 2004, dite « LCEN », en qualité d’hébergeurs de contenus, les plateformes réseaux sociaux sont tenues de procéder au retrait des contenus illicites présents sur leurs plateformes dès lors que ces contenus manifestement illicites ont fait l’objet d’un signalement », indique Alexandre Bigot.

YourBestRiflon n’est pas le seul profil sur les réseaux sociaux à mettre en avant une marque d’alcool. « Il y en a d’autres. On ne les a pas tous identifiés. On a pris en ligne de mire ce profil, car ils avaient quelques moyens. Ils ont eu des relais presse, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde », explique Franck Lecas. Reste à savoir si Ricard est bien derrière ce compte ou si, au contraire, la marque n’a rien orchestré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.