À la fin de cette formation, les créateurs reçoivent un certificat de l’influenceur éthique

À la fin de cette formation, les créateurs reçoivent un certificat de l’influenceur éthique

Influenceurs. Il y a quelques mois, l’ARPP a dévoilé un programme de formation à destination des créateurs de contenu. Après avoir répondu à une série de questions sur leurs obligations lors d’un partenariat sur les réseaux sociaux, un certificat de l’influence responsable leur est délivré. Ce document est aujourd’hui demandé par certaines marques, comme le Club Med, lorsqu’un influenceur souhaite travailler à leurs côtés.

Cette formation se concentre sur un point en particulier, mais l’influence en recouvre des dizaines d’autres. C’est pourquoi, Solène Dupuy de la Grandrive, fondatrice de l’agence de marketing d’influence So’Influence, a choisi de se concentrer sur un autre aspect: l’influence éthique. « J’ai toujours aimé partager mon savoir et surtout conseiller, accompagner vers une meilleure pratique de l’influence à travers mes réseaux sociaux. Je me suis donc dit qu’il était temps de regrouper tout cela dans une formation, qui pourrait servir à tous ces influenceurs qui ont besoin d’être aiguillés et accompagnés », précise-t-elle au magazine Les Gens d’Internet.

Un certificat délivré à la fin de la formation

Cette formation est constituée de seize modules. Ils ont pour objectif d' »aider les créateurs de contenu à se créer un compte à leur image, aligné avec leurs valeurs, leur donner les clés pour qu’ils puissent se créer une communauté engagée et se rendre visible auprès des marques, le tout avec une  ligne de conduite éthique ». Pour recevoir l’ensemble des conseils de Solène Dupuy de la Grandrive, les créateurs de contenu ont la possibilité de choisir entre deux offres. La première est en totale autonomie (597 euros). La seconde comporte un accompagnement de deux mois (900 euros).

En plus du contenu de la formation, les influenceurs qui souscrivent à l’une de ces offres, peuvent repartir avec un diplôme à valoriser sur leurs réseaux sociaux. « À la fin de la formation, et après avoir rempli un questionnaire, en fonction des réponses, les coachés pourront recevoir leur certificat de l’influenceur éthique. Ce certificat n’est pas « reconnu par l’état », mais il servira à prouver l’implication de l’influenceur auprès de sa communauté et des marques pour une influence plus éthique. C’est finalement un gage de qualité que beaucoup recherchent. Il permet de crédibiliser un compte, de justifier son éthique de manière plus formelle », précise Solène Dupuy de la Grandrive.

La formation est accessible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.