Voici pourquoi certaines marques n’arrivent pas à faire de partenariats avec des influenceurs

Voici pourquoi certaines marques n’arrivent pas à faire de partenariats avec des influenceurs

Influence marketing. Les annonceurs l’ont bien compris. Pour approcher un créateur de contenu, l’idéal est de lui adresser un mail. Mais dans la plupart des cas, ces messages restent impersonnels, car souvent la marque les envoie à un nombre élevé de créateurs de contenu. C’est ce que révèle l’étude « Influencer Outreach » menée par HypeAuditor auprès de 1656 utilisateurs de plus de 1000 abonnés sur les réseaux sociaux. 43% d’entre eux expliquent avoir reçu une demande de partenariat non personnalisée.

Pour être davantage intéressés par la proposition qu’on leur fait, ces influenceurs estiment que les marques devraient être davantage transparentes sur trois points. Dans un premier temps, les créateurs de contenu aimeraient avoir une idée plus précise du produit à mettre en scène. Les annonceurs semblent rester bien trop flous à ce niveau-là. Les influenceurs ne peuvent donc pas se projeter convenablement dans le partenariat.

La seconde demande concerne le budget de la campagne. Les créateurs de contenu aimeraient avoir une idée plus précise de la somme mise en jeu pour leur travail. Enfin, la moitié des personnes interrogées souhaiteraient avoir des informations plus précises sur la marque et ses engagements. L’idée est de savoir si elle correspond à leurs valeurs.

Les influenceurs disent « non » aux partenariats pour trois raisons

Pour les épauler dans leur relation avec les marques, 15% de ces influenceurs ont choisi de collaborer avec une agence. La plupart d’entre eux préfèrent néanmoins que les entreprises les contactent directement plutôt que de passer par un intermédiaire. « Nous savons que les meilleures relations entre les marques et les influenceurs sont fondées sur l’authenticité et le sens. Cette étude a renforcé le fait que, du point de vue des influenceurs, il est très important pour les marques de trouver le bon ton dans leur communication avec les influenceurs, en privilégiant la personnalisation et la clarté avant tout », conclut Alex Frolov, CEO de HypeAuditor.

hypeauditor influenceurs

Dans la plupart des cas, les influenceurs déclinent les partenariats pour trois raisons principales. Pour 51% des personnes interrogées, c’est parce qu’elles n’apprécient pas la marque. 42% des créateurs de contenu ne sont pas satisfaits du budget. Enfin, 38% estiment n’avoir pas assez de liberté dans leurs créations pour accepter cette collaboration. Cette étude prouve une nouvelle fois qu’il y a un travail à réaliser auprès des annonceurs pour vulgariser davantage le travail des influenceurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.